Deux nouvelles parutions des Presses Universitaires de France autour de l’école



Prévenir les violences à l’école

Si l’inquiétude croissante à propos des violences à l’école témoigne d’une profonde déstabilisation de l’ordre scolaire, elle s’accompagne d’une importante créativité dans les réponses apportées. Le parti pris de cet ouvrage collectif est d’aborder ces questions sous l’angle de ce qui se passe à l’école et dans la classe, plutôt que sous l’angle des difficultés individuelles desélèves. L’objectif est d’interroger le rôle de l’institution scolaire, du fonctionnement des établissements et des équipes, de la pédagogie, des pratiques et des identités professionnelles, dans l’émergence et la régulation des phénomènes de violence.
Malgré le sentiment d’urgence, il s’agit aussi de réaffirmer l’importance et l’utilité de l’analyse. Face à des situations fortement chargées émotionnellement, symboliquement et idéologiquement, la recherche peut offrir les outils et le recul nécessaires pour comprendre ce qui se joue et identifier clairement les problèmes. Pour savoir répondre à la question « Que faire ? », il est crucial de répondre clairement à la question « Quel est le problème ? ». C’est ce double défi que cet ouvrage tente de relever

■ Cécile Carra est professeur des universités en sociologie (RECIFES) et enseigne à l’IUFM du Nord-Pas-de-Calais, école interne de l’université d’Artois. Elle a publié, Violences à l’école élémentaire (PUF, coll. Education et société, 2009) et un Que saisje ? Les violences à l’école (2011)

■ Benoît Galand est docteur en psychologie et professeur en sciences de l’éducation à l’université catholique de Louvain (GIRSEF).

Marie Verhoeven est docteur en sociologie, professeur en sociologie à l’université Catholique de Louvain (GIRSEF).
Parution le 29 août 2012
224 pages • 20 €

L’enseignement privé en France

Aujourd’hui, un enfant sur deux fréquente un établissement privé au cours de sa scolarité et près de cent quarante mille enseignants exercent dans l’une de ses 8 970 institutions (13,7 % du nombre d’écoles). Plus de deux millions d’enfants sont scolarisés dans des établissements catholiques sous contrat qui accueillent ainsi 18 % environ des élèves en France. L’enseignement privé, qu’il soit confessionnel ou non, séduit un nombre croissant de parents d’élèves. Derrière ce terme générique d’« enseignement privé » se présentent des réalités très variées et une histoire parfois tumultueuse avec l’État que cet ouvrage éclaire.
À travers cette question, c’est aussi un panorama de l’offre et de la demande éducative aujourd’hui qui est dressé.
■ Bruno Poucet est professeur à l’Université de Picardie Jules Verne. Il est notamment l’auteur de La liberté sous contrat. Une histoire de l’enseignement privé (Fabert, 2010).

Parution le 29 août 2012
9,20€ • 128 pages




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !