Dépistage néonatal systématique de la surdité permanente bilatérale : avis favorable de la HAS



La Haute Autorité de Santé (HAS) propose une évaluation en santé publique concernant le dépistage néonatal systématique de la surdité bilatérale à la demande de la Direction Générale de la Santé. Ce travail s’inscrit dans une démarche globale d’évaluation des politiques de santé visant à améliorer la prise en charge des personnes atteintes de surdité.

La Haute Autorité de Santé (HAS) propose une évaluation en santé publique concernant le dépistage néonatal systématique de la surdité bilatérale à la demande de la Direction Générale de la Santé. Ce travail s’inscrit dans une démarche globale d’évaluation des politiques de santé visant à améliorer la prise en charge des personnes atteintes de surdité.
La surdité permanente néonatale (SPN) est un déficit assez fréquent, sa prévalence est estimée à au moins 1 pour 1 000 naissances. Chez l’enfant, cette surdité entraîne des perturbations au niveau du développement de la communication, de l’apprentissage du langage et du développement cognitif.

La détection des déficiences auditives est devenue un véritable enjeu de santé publique. Une réflexion a été entamée en France, depuis ces dernières années, sur la pertinence d’organiser un dépistage néonatal systématique dans les maternités, dans le but de permettre un diagnostic et une prise en charge précoces de la surdité congénitale bilatérale.

Ce rapport d’évaluation présente la synthèse des données disponibles et analyse de façon critique et détaillée toutes les questions qui doivent a priori présider à la mise en œuvre d’un programme de dépistage et son évaluation a posteriori.

Il met en exergue les points suivants :

Le diagnostic et la prise en charge précoce de la SPN permettrait d’améliorer l’acquisition du langage et de développer les capacités de communication,
Malgré l’absence de preuves scientifiques formelles on peut conclure à l’efficacité probable d’un programme de dépistage systématique en termes de développement de la communication chez l’enfant,
En termes économiques, les études internationales convergent en faveur d’un dépistage systématique.

Avis de la Haute Autorité de Santé
La HAS recommande que le dépistage systématique de la SPN soit mis en œuvre au niveau national de façon progressive en s’appuyant sur les expérimentations en cours afin de bénéficier de leur expérience. Cette montée en charge progressive, région par région, d’un programme de dépistage systématique permettra au plan national d’identifier les difficultés rencontrées au plan organisationnel (modalités de dépistage en maternité et structuration des prises en charge en aval) qui, le cas échéant, pourront être corrigées au fur et à mesure de l’extension.

Perspectives
La HAS préconise :

la mise en œuvre d’études prospectives afin d’évaluer la prévalence de la surdité permanente bilatérale en France ainsi que l’efficacité du dépistage systématique dans le cadre des expériences locales,
la pérennisation du financement des expérimentations en cours au plan local qui pourront permettre de formuler des recommandations opérationnelles (modalités de dépistage, de suivi et de prise en charge),
une évaluation des stratégies de dépistage en France à long terme, permettant d’évaluer les bénéfices, les effets indésirables et les coûts d’un dépistage néonatal systématique en fonction de la précocité du diagnostic et de la prise en charge,
de définir et de proposer des modalités de prise en charge adaptées à chaque enfant et sa famille.

Source: HAS




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants