Contraception : la vasectomie de plus en plus populaire



Dans le monde actuel, où hommes et femmes s’adonnent librement à la sexualité, les méthodes de contraceptions sont multiples. Pilules, condom, Dispositif Intra Utérin (DIU), stérilet, et autres remplissent les pharmacies et sont proposés librement chez les professionnels. Leur point commun étant que ce sont les femmes qui les prennent ou les subissent. Mais il faut connaitre que la vasectomie (stérilisation masculine), qui est une opération chirurgicale, est une méthode de contraception possible.

La vasectomie : méthode contraceptive de plus en plus populaire

Le nombre de vasectomies en France (et dans le monde) a augmenté au cours de la dernière décennie par rapport à la précédente. Depuis le lancement des campagnes expliquant que la procédure n’interfère pas avec la production d’hormones mâles ou les performances sexuelles, l’opération devient plus populaire.

En France, en 2018  cinq fois plus d’hommes qu’en 2010 ont recours à la vasectomie comme méthode de contraception. Il se révèle que progressivement les hommes semblent partager la responsabilité du planning familial. La vasectomie est l’une des méthodes que le couple peut choisir pour contrôler le nombre d’enfants qu’il souhaite avoir, et plusieurs pays comme la France ou le Brésil connaissent une augmentation fulgurante du nombre de procédures.

La raison pour laquelle les hommes y ont de plus en plus recours est qu’il y a eu une clarification sur le sujet. Parler librement de méthode contraceptive, de relation sexuelle, et de vasectomie  à la population a éclairé les esprits. « Il était très courant d’associer la procédure à l’impuissance sexuelle, à la réduction du sperme et même au cancer de la prostate », dit-il.

La vasectomie : une opération chirurgicale sans risque

La peur, comme l’explique le médecin, n’a aucun fondement, puisque les nerfs et les vaisseaux sanguins impliqués dans l’érection ne sont pas affectés par l’opération. La procédure ne fait qu’interrompre le passage des spermatozoïdes des testicules vers le pénis. Le sperme produit par la prostate et les vésicules séminales continuent à être éjaculé, mais sans les cellules reproductrices mâles.

Outre l’accès à l’information, un autre point important qui a contribué à l’augmentation du nombre de vasectomies a été la création d’un code de réglementation de cette pratique. 

Après l’opération, il est essentiel d’utiliser une autre méthode contraceptive pendant environ 60 jours, car certains spermatozoïdes peuvent rester vivants à l’intérieur du canal. 

Comment l’intervention se passe t-il ?

La première étape consiste à chercher une médecin près de chez vous pour une évaluation médicale générale. Après la consultation, le médecin vous orientera vers un spécialiste qui vous donnera toutes les indications nécessaires pour effectuer l’opération.

L’intervention est relativement simple, avec une durée estimée d’une heure au maximum (en général, elle dure environ 20 minutes), et peut être effectuée même en clinique (externe), sans qu’il soit nécessaire de recourir à un centre chirurgical. L’homme qui a eut recours à l’intervention peut d’ailleurs aller travailler le lendemain. 

Sous anesthésie locale, une petite incision est pratiquée dans le sac scrotal pour localiser les canaux déférents, par lesquels passent les spermatozoïdes. Les conduits sont coupés et leurs extrémités sont attachées ou cautérisées. Et enfin, le médecin referme la petite coupure faite pour accéder aux canaux.

Après l’opération, il est nécessaire d’utiliser une méthode contraceptive durant environ 60 jours, car certains spermatozoïdes peuvent rester vivants à l’intérieur du canal. Mais après un certains temps, le sperme ne contiendra plus de spermatozoïdes, ce qui rendra la grossesse impossible.

Avantages de la vasectomie (stérilisation masculine)

Le premier avantage de la vasectomie est que contrairement à la ligature (stérilisation de la femme) il s’agit d’une procédure réversible. Toutefois, il est important de souligner que le taux de réussite de la chirurgie de reconnexion peut varier.

L’autre avantage de cette intervention étant la non incidence sur les hormones des hommes. Contrairement aux pilules, et aux stérilets, qui influent sur les hormones, et donc sur les envies sexuelles des femmes. La vasectomie elle n’influe en rien sur l’appétit sexuel, et les performances sexuelles de l’homme qui y a recourt.

La vasectomie  fait aussi de plus en plus l’objet de recherche et l’on a même aboutit à une technique appelé vasectomie sans scalpel. Comme son nom l’indique, cette dernière méthode se différencie de la première du fait que le médecin n’ai pas recours au bistouri tant redouté.

La vasectomie, n’est recommandé que lorsque le nombre d’enfants désirés est atteint. Elle ne peut d’ailleurs pas être pratiqué sans l’accord de l’épouse. 

Rappelons que la vasectomie est une procédure qui ne fait qu’empêcher la grossesse (contraceptive), et qu’elle ne prévient pas les infections sexuellement transmissibles (IST) telles que le VIH, la syphilis, et la gonorrhée. Pour les éviter, l’utilisation de préservatifs est essentielle.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants