Conseils pour protéger les oreilles de mon enfant cet étérn



L’été est là. Plus de soirées festives, moins de contraintes, des déplacements en avion ou en voiture plus longs, la montagne, la mer…les oreilles sont sollicitées. Si les yeux ont des paupières pour se protéger naturellement, si la crème solaire permet de protéger la peau des enfants, les oreilles, elles, ne se ferment pas et sont toute ouïe dehors jour et nuit. Aucun signe n’indique sur le moment un traumatisme auditif. Comment éviter d’abîmer à jamais les oreilles de nos enfants ?

En avion ou en voiture :
– éviter les courants d’air pour éviter les infections ORL chez les enfants
– mettre l’autoradio à volume raisonnable
– vérifier le volume des casques de la vidéo embarquée
– descendre à faible allure les routes de montagne (votre bébé ne vous dira pas l’effet de la pression sur ses oreilles)

En piscine ou à la mer :

– surveiller les plongeons successifs (pression de l’eau)
– surveiller la profondeur des plongeons (pression de l’eau)
– ne pas utiliser de cotons tiges pour nettoyer les oreilles
– assécher les conduits auditifs externes, au besoin avec un sèche-cheveux

Sur les Festivals ou dans les fêtes privées

– protéger votre enfant de la puissance sonore en vous mettant au moins de 2 mètres des baffles
– penser à un endroit ou une pièce au calme pour le sommeil de vos enfants et bébé

Et pour les adolescents :

– inviter à maîtriser le volume et la durée d’écoute de musique avec casque (1h par jour à moitié de la puissance de l’appareil)
– inviter au repos auditif pendant une journée après une soirée en discothèque
– inviter à ce qu’ils se positionnent au minimum à 1 mètre des baffles lors des concerts de plein air
– mettre à leur disposition bouchons de protection auditive en mousse ou sur mesure avec filtres

Le Dr Pascal Foeillet, médecin ORL et Secrétaire général de l’Association JNA rappelle que la santé auditive des patients s’est aggravée. Des pertes de l’audition autrefois apparentes à partir de 60 ans, le sont aujourd’hui fréquemment chez les quarantenaires. Alors en tant que parents, évitons d’hypothéquer la santé auditive de nos enfants. Une dégradation de leur audition impacte leurs apprentissages scolaires.
Depuis 17 ans, l’Association JNA (www.journee-audition.org) organise les campagnes d’information à travers la « Journée Nationale de l’Audition » et développe le programme « Nos oreilles on y tient ! » (http://www.journee-audition.org/pdf/guide-jeunes.pdf) toute l’année, une campagne de sensibilisation visant à alerter les jeunes sur le danger de la musique amplifiée.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !