Comment choisir une fragrance ?


Sur le plan étymologique, quelle que soit l’époque, le mot parfum qui est formé du préfixe per qui veut dire « à travers » et du verbe fumare, fumer qui signifie « se répandre dans un espace comme de la fumée », a marqué l’histoire de son sceau.

En traversant les époques, le parfum fascine toujours autant. Au fil du temps d’élixir sacré aux vertus mystérieuses, il est devenu un luxueux objet de désir puis avec la démocratisation de l’univers de la parfumerie il est aujourd’hui un produit de consommation courante.

Des ingrédients par plusieurs centaines

En matière de parfum, que ce soit pour enfant, pour femme ou pour homme, les matières premières utilisées et assemblées pour arriver au « jus » final relèvent d’ingrédients aussi bien d’origine animale que végétale ou encore synthétique.

L’avènement de la chimie de synthèse a ouvert le champ des possibles aux associations et a multiplié à l’envi les possibilités de combinaison en matière de famille olfactive.

Aujourd’hui, le choix des ingrédients qui peuvent entrer dans la composition d’un parfum est multiple. En effet, la parfumerie a à sa disposition un panel d’environ 1 500 ingrédients. Cette multiplicité de solutions permet à chaque parfum d’avoir une signature olfactive qui lui est propre, à tant faire qu’ils sont classés en sept familles de senteurs. Ce classement, qui permet de choisir plus facilement un parfum, aide également à le décrire et à se faire plus facilement une idée quant à sa composition.

Les sept familles olfactives

Le parfum tout en étant notre prolongement olfactif, est également le reflet de notre personnalité. Pour savoir par quel type d’odeur l’on est attiré, le secteur de la parfumerie est divisé en 7 familles olfactives distinctes : fleurie, chyprée, hespéridée, boisée, aromatique, fougère et ambrée.

La composition pyramidale d’un parfum

Chaque parfum est élaboré comme une pyramide à partir de trois catégories de notes :

  • Les notes de tête qui constituent la partie la plus volatile et que l’on sent juste après avoir vaporisé ou mis un parfum. Elles s’atténuent le plus souvent entre trente minutes et une heure.

Le plus souvent, il s’agit d’une senteur fraîche et verte, dont l’évaporation débute au bout d’une demi-heure à une heure maximum. Généralement, les notes de tête des parfums sont constituées d’agrumes, de notes aromatiques, de senteurs vertes et fraîches.

  • Les notes de cœur, donnent leur pleine mesure durant plusieurs heures et ce sont elles qui signent l’odeur caractéristique du parfum.
  • Les notes de fond sont celles qui vont s’évaporer lentement, parfois même très lentement. Elles ont pour but de fixer le parfum pour qu’il tienne le plus longtemps possible une fois vaporisé.

Bon à savoir : plus la note de tête d’un parfum est importante, plus le parfum sera frais et évanescent. Inversement, plus les notes de fond seront dominantes, plus le jus final obtenu sera rémanent et riche.

L’exemple de Si, le dernier jus signé Armani

Si, le parfum pour femme d’Armani lancé en 2013 est plus qu’un parfum ! Il est l’incarnation de la femme moderne, le symbole de la féminité conjugué à celui de l’audace. Si, l’équivalent de « oui » en espagnol est une manifestation de l’affirmation et de la confiance en soi dont la couleur rouge symbolise l’amour, le glamour, la puissance de la femme libre qui ose. Sur le plan olfactif, Si a été élaboré par le « nez » Christine Nagel, à partir de différents ingrédients qui lui confèrent un côté chypré et fruité. La note de tête est le bourgeon de cassis, les notes de cœur sont le freesia et la rose de Mai et les notes de fond sont la vanille, le patchouli, l’ambroxan et des notes boisées.

N’hésitez pas à consacrer un peu de temps à choisir votre signature olfactive, elle vous le rendra bien !

Anne Vaneson-Bigorgne



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants