Comment bien démarrer la diversification de bébé ?


L’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’aux six mois de bébé, qu’il soit à base de lait maternel ou infantile. Certaines mamans ont la chance d’avoir suffisamment de lait et un travail qui leur permettent d’allaiter si longtemps, d’autres mamans font le choix éclairé de ne pas allaiter ou pas si longtemps pour des raisons qui sont les leurs et qui se respectent. Entre l’âge de 4 à 6 mois, l’introduction de quelques cuillérées peuvent venir en complément de la tétée ou du biberon, sous réserve de l’avis d’un médecin ou d’un pédiatre.

L’alimentation diversifiée est un moment où l’enfant découvre petit à petit de nouveaux aliments et ce jusqu’à ce qu’il mange « comme les grands ». C’est une période essentielle durant laquelle bébé va forger son palais à des textures autres que le liquide et à de nouveaux goûts.

A partir de 4 à 6 mois

Pour en savoir plus, voici quelques conseils quant aux premières cuillérées. On peut commencer par les mélanger au biberon ou en complément de l’allaitement maternel en privilégiant alors un moment calme pour permettre que ces nouvelles expériences gustatives se déroulent sereinement.
Il est conseillé d’introduire ces nouveaux aliments un par un pour éveiller les papilles de bébé. On peut par exemple commencer par des saveurs douces comme la pomme, la poire, la banane en ce qui concerne les fruits et par la carotte, le haricot vert, l’artichaut ou la courgette pour les légumes.

Un bébé de 6 mois peut manger jusqu’à 200 grammes de légumes cuits (1 pot) et 65 grammes de fruits (1/2 pot).

Des goûts naturels et des produits de qualité

Il est préférable de privilégier des fruits et légumes biologiques ou cultivés en circuit court pour un goût le plus naturel possible. A cet effet, on ne rajoute aucune matière grasse ni aucun sucre avant la première année de l’enfant afin de donner une nourriture saine à manger à l’enfant. Des produits prêts à manger tels que Naturnes bio sont tout à fait adaptés aux besoins des jeunes enfants dès la diversification : ils sont cuisinés à partir de matières premières biologiques françaises tant pour les cultures que pour la viande.

Des quantités et des textures adaptées en grandissant

S’il s’agit d’aliments naturels et sains, il n’est pas nécessaire de peser systématiquement les quantités lorsque les préparations sont faites « maison » : on voit bien ce que représente un petit pot en volume lorsque ce sont des purées ou des compotes cuisinées.

Lorsque c’est de l’alimentation spécifiquement destinée aux enfants selon leur âge, les recettes sont préparées selon les normes en vigueur et les quantités sont adaptées à leurs besoins journaliers.

Entre 6 et 8 mois, viendra l’introduction de la viande et du poisson et des premiers vrais petits plats avant les premiers morceaux vers 12 mois avec l’apparition des molaires chez l’enfant.

La diversification alimentaire de bébé est un parcours sensoriel et visuel : des assiettes originales et colorées peuvent égayer le temps des repas et lui permettre dans le même temps de se familiariser avec les couleurs.

Anne Vaneson-Bigorgne



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants