Comment accueillir son deuxième enfant. Suivez les conseils de Ambre Pelletier



Lorsque l’on envisage d’avoir un deuxième enfant on se pose généralement 2 questions :

Est-ce que je vais être capable d’aimer mon deuxième enfant autant que le premier ? Et puis ensuite comment je vais gérer la jalousie de l’aîné ?

En ce qui concerne la première question je ne pense pas qu’il faille s’interroger en terme de quantité d’amour offert à l’un ou l’autre de ses enfants mais plutôt réfléchir aux types de relation que j’établis avec mes enfants. Car à mon sens on développe des relations différentes avec chacun de ses enfants. Et cette relation est amenée à se modifier au fur et à mesure des années qui passent et en fonction l’âge de l’enfant.

Quant à la jalousie inévitable de l’aîné envers le second, je me rapprocherai de la psychologue clinicienne Helen Sales pour dire que cette jalousie peut être évitée ou enrayée. Car je crois que le comportement de notre aîné est étroitement lié au nôtre. En ce sens où un enfant qui exprimerait une jalousie excessive envers le puîné, n’aurait pas été suffisamment préparé et/ou n’aurait pas vu ses besoins vitaux comblés.

Voici quelques astuces pour préparer votre enfant à l’arrivée d’un bébé :

Que faire pendant la grossesse ?

• lui décrire le développement du bébé dans le ventre à l’aide d’un livre
• lui expliquer que lui aussi a été dans le ventre de maman et lui montrer ses photos lorsqu’il était bébé
• l’accompagner pour qu’il puisse communiquer avec le bébé en lui expliquant que le bébé l’entend parler et qu’il va reconnaître sa voix, une fois né
• lui raconter que son petit frère ou sa petite sœur quand il va naître fera des « trucs de bébé » c’est-à-dire dormir, manger et pleurer
• lui préciser le déroulement des évènements autant que faire ce peut le jour de l’accouchement et les jours qui suivent à la maternité

Que faire pendant les premiers jours ?

• organiser un échange de cadeaux entre le bébé et l’aîné
• laisser votre enfant faire visiter la maison au bébé
• autoriser votre aîné à présenter le bébé aux visiteurs s’il le désir
• faire participer votre enfant aux soins du bébé : bain, change ect
• donner la possibilité à votre enfant de présenter le bébé à ses amis de l’école
• permettre à votre enfant d’exprimer sa rancœur, s’il en a, sans porter aucun jugement en bien ou en mal en le laissant dire par exemple que l’on s’occupe trop du bébé et plaignez-le en lui disant que vous comprenez que cela ne doit pas être facile pour lui
• valoriser son statut de grand en lui donnant plus de responsabilités comme mettre la table, faire son lit, s’habiller seul et en lui rappelant que lui peut faire un tas de choses agréables que le bébé ne peut pas faire comme faire du manège, manger du chocolat, jouer ect…
• autoriser votre enfant à prendre le bébé dans les bras, à jouer avec lui autant qu’il est possible de le faire car de cette façon ils pourront tisser rapidement un lien
• lorsque vous nourrissez le bébé, laissez votre enfant être prêt de vous soit pour un câlin, soit avec un livre
• offrez à votre enfant des moments à partager seul à seul avec vous ou son papa ou ses grands-parents
• laissez votre enfant faire le bébé, cela ne durera qu’un moment surtout si vous valorisez le fait de devenir grand.

En fait, un enfant qui montrerait de l’hostilité envers le nouveau venu aura besoin de sécurité affective et besoin d’exprimer sa colère et/ou sa frustration.

La sécurité affective peut être satisfaite par un surcroît d’attention. Quant à l’expression de la colère et/ou de la frustration elle peut être obtenue soit verbalement, soit par des jeux de rôles. En tout cas il ne faut pas porter de jugement sur les émotions exprimées par votre enfant. Il est important d’accepter son ressenti et de lui témoigner de la compassion.

Et pour finir il faudrait éviter toutes mauvaises interprétations qui seraient liées à son propre vécu d’enfant que l’on n’aurait pas dépassé ou qui seraient liées à des lieux communs tirés de la mythologie ou de la psychanalyse. Pour cela il est nécessaire d’être attentif à son enfant pour ce qu’il est vraiment en lui offrant un regard neuf, dépourvu de toutes projections erronées.

Un coach peut vous aider à gérer ce cap difficile en vous permettant de trouver les solutions qui vous conviennent le mieux car chaque situation est unique et demande d’être étudiée pas à pas.

Si vous souhaitez approfondir le sujet je vous invite à lire :
• « bien comprendre les besoins de votre enfant » d’Aletha Solter
• « tous jaloux ? Lorsqu’un autre enfant paraît » d’Helen Salez et Bernard This
• « les étapes majeures de l’enfance » de Françoise Dolto

Source : Ambre Pelletier, Coach Maternel




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants