Chirurgie réparatrice pour enfants



Le docteur Laurence Benouaiche, une experte en chirurgie réparatrice pour enfants… mais pas seulement Rendre l’estime d’eux aux enfants, faire retrouver le sourire à toute une famille… La chirurgie réparatrice, spécialité exercée par le docteur Laurence Benouaiche, est un acte correcteur qui vient corriger et embellir une malformation qui sont plus répandues qu’on ne le pense.
En effet, un enfant sur 700 nait en France avec un bec de lièvre. Portrait d’une experte en la matière.

Un parcours remarqué

Laurence Benouaiche a su très tôt que la médecine et la recherche étaient sa vocation, à tant faire, qu’en plus de son cursus en médecine, elle a mené de front des études scientifiques à l’Ecole Normale Supérieure de la prestigieuse rue d’Ulm.
Majore du concours de la faculté Necker, docteur en médecine, spécialisée en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, docteur ès Sciences de la vie, chef de clinique à l’hôpital Necker Enfants malades, ancienne élève de l’ENS Ulm, etc. la liste de ses titres est longue.

Jeune chirurgien qui a fait le choix de la chirurgie réparatrice de la face chez l’enfant depuis début de ses études de médecine en 1996, Laurence Benouaiche a mis ses pas dans ceux de professeur Couly, professeur en chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital Necker enfants malades, considéré comme l’une des références de la discipline. Elle est d’ailleurs aujourd’hui chef de
clinique dans son service.
Animée par la volonté de « réparer en fonction de l’origine des malformations, Laurence Benouaiche s’est passionnée pour l’embryogénèse (développement de l’embryon) mais aussi pour « l’évolution de l’espèce, l’origine du nez et la malformation humaine », sujet de sa thèse de doctorat de science.

Ses dernières recherches

Ses récentes recherches l’ont notamment amenée à découvrir des indices permettant de savoir si une malformation de la face dépistée in utero peut être signe d’anomalies cérébrales Une véritable chance pour les futurs parents qui peuvent décider en conscience et sereinement de la poursuite d’une grossesse quand ils savent qu’une fois une l’intervention réalisée, leur futur enfant aura une intelligence normale.

De la recherche à la mise en application

Son double cursus permet à Laurence Benouaiche de mettre en application le fruit de ses recherches au sein de l’Institut du visage de l’enfant de l’hôpital Necker. La principale mission de ce service est de soigner mais aussi de réparer en accompagnant l’enfant et sa famille.
« C’est un métier très gratifiant » n’hésite pas à dire Laurence Benouaiche. Et d’ajouter « nous aidons, en fonction de leur âge, les enfants, mais aussi les parents à accepter l’image temporaire de leur enfant. Tout le staff de l’institut apporte une solution réparatrice. Nous « réparons » les enfants, nous les soignons. De facto, nous faisons temporairement partie de la vie des parents et des enfants (du nouveau né à l’adolescent) le temps de les accompagner dans ce changement, car après une opération correctrice, il se peut qu’une disgrâce subsiste.
Nous suivons donc les enfants pour harmoniser au mieux la croissance de leur visage parfois pendant plusieurs années ». Accessible pour ses patients et leur famille, Laurence Benouaiche considère la dimension humaine et l’empathie comme des préalables indispensables dans sa relation avec les enfants et leurs parents.
Les malformations et les anomalies de la face prises en charge par le service du Pr Couly secondé par Laurence Benouaiche vont de la plus bénigne à la plus sévère : angiome (malformation vasculaire), naevus (tache), fente labiomaxillaire (bec de lièvre), oreilles décollées, anomalies du crâne ou du nez. Sans parler bien entendu des accidents dont les enfants peuvent être victimes au quotidien.

De la chirurgie réparatrice à la médecine esthétique en respectant l’éthique

« Après la réparation précoce de la malformation, il se peut qu’à certaines étapes des la vie telles que l’entrée à l’école, l’adolescence… les enfants souffrent du regard des autres, il nous arrive donc de leur proposer des solutions en médecine esthétique », explique Laurence Benouaiche mais « dans la limite de ce que l’éthique et l’harmonie nous dicte. Notre objectif est que l’enfant se plaise. Il est primordial qu’il aime à nouveau son visage et son apparence ». C’est ce désir de voir ces enfants sourire et aimer à nouveau leur image qui a conduit Laurence Benouaiche à se spécialiser en chirurgie plastique esthétique afin d’être en mesure de suivre ses patients et de les voir rayonner quand ils retrouvent l’estime d’eux-mêmes.

A noter : Laurence Benouaiche vient de publier fin avril 2001 le livre vient Monkarnet de bébé aux éditions 365 Laurence Benouaiche, impliquée et soucieuse du bien-être de l’enfant et de ses parents, vient d’écrire un ouvrage intitulé Monkarnet de bébé aux éditions 365, ouvrage disponible dans toutes les bonnes librairies et qui constitue une mine d’or pour les futures et jeunes mamans.

Monkarnet de bébé propose, comme à la maternité, de suivre la première année de bébé pas à pas grâce à des tableaux quotidiens à compléter. Tétées ou biberons, sommeil, selles, vitamines, toilette : tout est fait pour suivre la santé et le bien-être de bébé au jour le jour. Et aussi les sorties, activités, visites, cadeaux, humeur : pour ne rien manquer de ses petits et grands bonheurs et les conserver en souvenir ! Mois par moi, Laurence Benouaiche, chef de clinique à l’hôpital Necker à Paris, fait le point sur l’évolution de bébé, propose des fiches pratiques sur les soins essentiels de bébé… Et pour permettre aux personnes qui gardent bébé de connaître les informations indispensables, une carte de visite est prévue pour tout noter !
Le petit plus en fin d’ouvrage : des notes shopping, carnet d’adresses et remerciements pour les cadeaux !




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants