« C’est la récré au château ! »



Enchantements et sortilèges pour toute la famille au château du Haut-Koenigsbourg les 16 et 17 octobre 2010 – de 9h45 à 17h45

autres créatures fantastiques. Pour fêter l’arrivée de l’automne et s’offrir une pause après la rentrée, tous se donnèrent rendez-vous en terre alsacienne au château du Haut-Koenigsbourg. Ils convièrent toutes les familles du royaume :
Oyez, oyez, braves gens ! Les 16 et 17 octobre, « C’est la récré au château ! » Au programme des réjouissances : une douzaine d’animations proposées dans tout le monument. Qu’elles soient artistiques ou participatives, physiques ou créatives, toutes seront magiques. Des enfants aux parents, des lutins aux géants, chacun trouvera chaussure à son pied !

Entre chimères et contes de fée…
Cet automne, pas de leçon d’histoire ou de cours d’architecture.
Place aux jeux, à l’espièglerie et à l’imagination.
Les 16 et 17 octobre prochains, la plus légendaire des forteresses alsaciennes accueille toutes sortes de créatures fantastiques. Peuplant les récits, les façades des églises ou les murs des châteaux, ces personnages de contes de fées reprennent vie le temps d’un week-end au château du Haut-Koenigsbourg. Ils invitent les enfants accompagnés de leurs parents, au rêve, au jeu, à la création et à l’envoûtement. Près d’une douzaine d’animations variées attendent les familles prêtes à relever tous les défis !

Rencontres féeriques et métamorphoses
Couleurs, fantaisie et poésie sont au rendez-vous avec les « Fée-noménales », de la compagnie « Melle Paillette » et les intrigantes créatures de « La lune sous le chapeau », qui évoluent dans tout le château.
Plus loin, chacun se laisse charmer par la musique elfique de la compagnie des « Regains » au son de flûtes, cymbales, grelots et autres balafons, ou par les merveilleux récits des dames-conteuses Christine Fischbach et Annette Frieh.

Pour se fondre parmi les hôtes du monument et se mettre dans l’ambiance, un brin de maquillage peut être nécessaire. Les élèves de l’École « Candice Mack » se chargent de la transformation.

Sapristelles et baguettes magiques
Tandis que l’automne teinte la forêt de ses nuances rouges et or, Martin Hubert, créateur et montreur de « sapristelles », invite les volontaires à un atelier naturellement créatif. Animé par sa passion pour les petits êtres de la forêt, il transforme mousse, lichen et écorce en nain, elfe ou lutin. Sur ses conseils, chacun assemble quelques éléments et crée en un instant sa propre « sapristelle », une marionnette plus vraie que nature !

Par de charmantes transformations, les branches des arbres du haut-jardin deviennent, quant à elles, de véritables baguettes magiques grâce aux formules révélées par les animateurs du château.

De mystérieux occupants dans le logis…
Le temps de ce week-end, le logis seigneurial est occupé par de bien étranges créatures. Dragon, sorcière, lutin et magicien, les automates de « Lochness Production » prennent leurs aises et s’animent comme par magie. La magie ?
C’est bien la spécialité d’Isaac Langeri qui, accompagné du « Maître », a plus d’un tour dans son sac. Le logis est aussi le repaire de créatures plus discrètes, mais pas moins facétieuses. Seuls quelques sons étonnants, captés par Bernard Le Saout, trahissent leur présence.

Héroïque ou fantaisie ?
Le plus dur sera peut-être de sortir de la forteresse… Sur leur campement médiéval, les « Compagnons de l’Épée Soleil », érudits chasseurs de dragons et d’elfes noirs, prodiguent des conseils avisés pour tester et mettre à l’épreuve le courage des uns et des autres.
Quant aux plus braves, ils élucident brillamment les énigmes et devinettes des animateurs-stagiaires de « l’Ariena » et l’équipe du château.
L’ultime défi reste toutefois à surmonter dans les lices nord. Il faut beaucoup de force et de courage pour affronter le terrible loup-garou d’« Art’Thémis » qui bloque la sortie. Assistés de quelques êtres de la forêt, les plus astucieux jongleurs, échassiers ou équilibristes ressortiront victorieux du monument.
Après une telle journée, nul doute que chacun rentrera chez lui plein de rêves et de souvenirs pour imaginer sa propre histoire… fantastique !

Une monture bien plus pratique…
Les 16 et 17 octobre, inutile de mettre le pied à l’étrier ! Pour atteindre la forteresse sans encombre, la navette du Haut-Koenigsbourg circule tout le week-end au départ de la gare de Sélestat. À raison de 7 allers-retours quotidiens, elle permet de se rendre au château en toute simplicité.
Pratique, elle dessert d’autres contrées comme la Montagne des Singes, la Volerie des Aigles, Cigoland et la ville de Kintzheim.

À noter : les 16 et 17 octobre, tous les enfants (de moins de 18 ans) ayant empruntés la navette profitent de la gratuité à l’entrée du château.
Tarifs 2010 de la navette :
Adulte : 4 € / personne
Enfant (moins de 18 ans) : 2 € / personne
Chaque ticket est valable toute la journée
Renseignements, du lundi au vendredi, au 09 72 67 67 67.

Intervenants :
 Melle Paillette www.mademoiselle-paillette.com
 La lune sous le chapeau www.myspace.com/costumesetmascottes
 Martin Hubert martin.hubert@hotmail.fr
 École de maquillage Candice Mack www.candice-mack.fr
 Lochness Production www.mythesetlegendes.fr
 Bernard Le Saout b.lesaout@orange.
 Animateurs-stagiaires de l’Ariena www.ariena.org
 Compagnie des Regains http://compagniedesregains.over-blog.com
 Christine Fischbach www.christinefischbach.fr
 Annette Frieh
 Compagnons de l’Epée Soleil www.epeesoleil.be
 Art’Thémis www.art-themis.fr

Informations pratiques :
Renseignements
Château du Haut-Koenigsbourg
67600 Orschwiller

du lundi au vendredi
tél. : +33 (0)3 88 82 50 60 – fax : +33 (0)3 88 82 50 61
haut-koenigsbourg@cg67.fr – www.haut-koenigsbourg.fr

Dates et horaires
Les 16 et 17 octobre 2010
de 9h45 à 17h45
(fermeture de la billetterie à 17h00)

Tarifs « C’est la récré au château ! »
Adultes : 7,50 € / personne Enfant à partir de 4 ans : 5,00 € / personne
Gratuit pour les moins de 4 ans
Gratuit pour les enfants (de moins de 18 ans) ayant emprunté la navette, sur présentation du ticket de transport.

Localisation et accès
26 km au nord de Colmar
55 km au sud de Strasbourg

En voiture :
Autoroute A35, sortie 17 via Kintzheim ou 18 via Saint-Hippolyte.
Route nationale N59 par Lièpvre.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !