C’est bientôt la rentrée !


Cette année scolaire qui vient de s’achever restera particulière : les cours en classe se sont achevés prématurément pour se poursuivre en continuité pédagogique à la maison, les sessions d’examens n’ont pas pu être organisées de façon classique pour être remplacées par le contrôle continu, etc.

Ecole à la maison sous forme de cours en visioconférence, d’envoi de documents électroniques et de devoirs, de mise à disposition de cours photocopiés, cours en classe pour les enfants du personnel soignant et des professions d’astreinte, cours télévisés avec les programmes de la Maison Lumni sur France 4 dans le cadre de la « nation apprenante »… : les formes de continuité pédagogique ont été diverses selon les villes, le niveau d’enseignement (école maternelle, primaire, collège, lycée) , les équipements des enseignants et des familles, etc.Programmes non terminés, acquisition de nouvelles notions dans des conditions différentes, attention réduite des enfants, explications mal comprises… : les raisons sont encore plus nombreuses que d’habitude de vouloir faire travailler les enfants cet été.
Habituellement les parents souhaitent surtout qu’un lien existe entre la fin de l’année scolaire et la rentrée, juste pour que les enfants ne perdent pas les bienfaits de leurs acquis. Cet été plus que jamais ils recherchent des solutions pour faire travailler leurs enfants différemment, de peur que la rentrée à venir ne soit compliquée. En effet, l’enjeu leur semble plus important encore avec l’enseignement en présentiel qui s’est arrêté un trimestre avant l’heure. Les organismes de soutien sont une solution de nature à rassurer les parents. Pour ce faire, ils organisent des sessions et des modules individuels dans toutes les régions et notamment du soutien pour les élèves à Marseille afin que tout juste en vacances, ils puissent être à niveau en septembre dans les matières principales !A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, le soutien servira peut-être moins cet été à réviser les examens de rattrapage qu’à mettre les connaissances et les apprentissages à niveau pour combler les programmes non finis ou les notions acquises avec difficulté afin de démarrer la prochaine rentrée scolaire comme si l’année qui vient de se terminer n’avait pas été celle de tous les défis pédagogiques et de la transmission différente du savoir dans toutes les matières !

Anne Vaneson-Bigorgne



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants