CARS 3, OU L’HISTOIRE DE L’ARROSEUR ARROSE !


Je m’explique : dans le 1er opus de Cars, le film s’ouvre sur les images d’une jeune voiture rouge sûre d’elle qui porte le numéro 95 et qui rêve de pousser l’ancienne génération moins high-tech hors des circuits de la Piston Cup… Et c’est ainsi que le règne de Flash McQueen commença.

L’histoire se répète

Dans Cars 3, un jeune pilote à l’arrogance et à l’assurance qui ne sont pas sans rappeler celles de Flash McQueen à ses débuts, ne pense qu’à une chose : prendre l’ascendant sur cette voiture tellement dépassée par les nouveaux bolides qui regorgent de data !

L’histoire se répète, mais contre lui cette fois-ci ! Flash, l’emblématique voiture rouge vrombissante, qui ne l’entend pas de cette oreille, compte bien tout faire pour montrer à ce jeune fougueux et arrogant pilote qu’est Jackson Storm, n’est pas fini malgré un grave accident.

Pour revenir dans la course et prouver, en souvenir de Doc Hudson, son mentor, qu’il a toujours sa place dans la Piston Cup, Flash va devoir déployer force, courage, ingéniosité, habileté et persévérance pour sortir de sa zone de confort et se dépasser : tout un programme qui ne va pas se mettre en place sans mal et sans douleur !

Obligé par son sponsor d’aller dans son nouveau centre d’entrainement suivre une préparation spécifique concoctée par l’énergique Cruz Ramirez -qui ne jure que par le mental et les simulateurs-, la sympathique voiture rouge, loin d’être enthousiaste, finit par s’enfuir pour aller retrouver ses fondamentaux à Radiator Springs. Cet endroit perdu où le jeune Flash, alors arrogant et prétentieux de ses débuts, avait « atterri » à son corps défendant dans Cars et où il avait finalement découvert l’amitié et la fidélité, une sorte de permis de conduire indispensable au pays des valeurs qui sont depuis devenues siennes !

Les personnages du film 

Flash McQueen est une véritable légende de la compétition automobile : 11 ans après ses débuts chez les pros, vainqueur de la Piston Cup en Nascar à cinq reprises, le champion du monde se retrouve aujourd’hui dépassé par une nouvelle génération de bolides high-tech qui caresse le dessein de lui ravir le titre, mais aussi de saper la confiance qui l’a menée à la consécration. Bien déterminé à rester au sommet de son art, il va tout tenter pour réussir son come-back, quitte à replonger aux racines de sa passion.

Cruz Ramirez est coach au centre de course Rust-Eze (le sponsor de Flash McQueen ) aux équipements ultra perfectionnés, elle dissimule une véritable soif de réussite sous des dehors insouciants et anticonformistes. Animée par une méthode (plus de puissance, plus de vitesse, plus de risque) qu’elle duplique à tous les pilotes qu’elle entraîne, elle va devoir s’adapter aux états d’âme et à la personnalité de Flash qui n’entend pas rentrer dans le moule des entrainements technologiques.

Jackson Storm : rapide, stylé, arrogant, Jackson Storm est l’un des meilleurs espoirs de sa génération. Ses performances inégalées, acquises sur des simulateurs conçus pour optimiser performances techniques et vitesse, sont sur le point de redéfinir la course automobile. Il est littéralement construit pour être invincible et il le sait.

Les messages du film

Un peu à l’instar de Rocky Balboa dont l’ombre plane notamment sur la scène de la plage quand Flash McQueen s’entraîne sur fond de coucher du soleil et qu’il ne doit pas lâcher malgré la difficulté, quand il s’agit de se faire mal et de tenir à force de courage et de mental.

L’apparition d’une femme coach dans ce troisième volet de la sage Cars montre en filigrane la réalité machiste du monde du sport automobile, tout en rajoutant une dimension sociétale qui est celle de la diversité dont la coach est issue.

En outre, l’ancienne génération doit apprendre à passer le relais à la nouvelle dont elle attend le respect de la tradition et l’écoute de l’autre : tout un programme en soi !

« Tu ne seras plus jamais le coureur que tu as été, on ne peut pas remonter le temps petit, mais on peut remettre les pendules à l’heure » : ces phrases résument parfaitement ce film. Je vous laisse découvrir en famille de quelle façon Flash McQueen va se remettre en cause pour être plus malin que son jeune concurrent high-tech !

 

CARS 3

  • A partir de 3 ans
  • De Brian Fee
  • Réalisé par Pixar
  • Distribué par Disney
  • Produit par Kevin Reher
  • Date de sortie en France : 2 août 2017
  • Durée : 1h42
  • Genres : animation, aventure, famille
  • Nationalité : américaine
  • Voix françaises : Guillaume Canet (Flash McQueen), Gilles Lellouche (Martin), Nicolas Duvauchelle (Jackson Storm), Alice Pol (Cruz Ramirez), Cécile de France (Sally Carrera), Samuel Le Bihan (Chick Hicks)
D’autres choix de films sont disponibles sur www.actujeunes.fr

 

 

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !