Cantines : le règne de la mal-bouffe ? aux Editions Mordicus



Des livres d’entretiens où sont confrontés les points de vue d’intervenants aux opinions tranchées et différentes, sur un même sujet d’actualité ou de société.

LE LIVRE :
Les cantines en France ? Une calamité si l’on en croit nos enfants. Nourriture infecte (30% des écoliers du primaire estiment que les repas à la cantine ne sont pas bons), plats le plus souvent avalés froids, repas expédiés par manque de temps et nuisances sonores sont des critiques récurrentes… Pourtant, les cantines sont censées remplir leur mission d’alimentation de nos chères têtes blondes. Théoriquement du moins. Car si certaines municipalités s’investissent pour assurer ce réel service public et social, près de la moitié choisit de
déléguer cette tâche à de grands groupes de restauration collective.

Et c’est là que les ennuis commencent le plus souvent. Alors, nos enfants mangent-ils mal à la cantine ? Et si oui, est-ce irrémédiable ? Pour répondre à ces questions, deux spécialistes : Philippe Durrèche, véritable « Monsieur Propre » de la restauration scolaire, et Jacques Pélissard, Président de l’Association des Maires de France.

En librairie le 26 août 2010
Cantines : le règne de la mal-bouffe ?
Editions Mordicus
Philippe Durrèche, Jacques Pélissard
DOCUMENT – 12,5 x 18 cm – BROCHE –
112 pages – 10,90 euros

AUTEUR(S) :
Philippe Durrèche

Philippe Durrèche, apôtre de la cuisine collective bio depuis dix ans, conseille de nombreuses collectivités, dans le but notamment de redonner du goût aux repas de nos enfants. Il a également fondé le deuxième syndicat professionnel de la restauration collective, le S.N.E.R.R.S (Syndicat National des Entreprises Régionales de Restauration Sociale), dont il est aujourd’hui président d’honneur.

Son expertise est reconnue par toute la profession. Son cheval de bataille ? La qualité des repas servis aux enfants dans les cantines. En l’écoutant, on découvre avec stupeur que le marché des cantines scolaires, sujet aussi délicat que tabou, constitue un marché juteux, attribués à des prestataires de services par les municipalités. Quels en sont les enjeux et les contreparties financières ? Existet- il des moyens de les contourner ? C’est à ces questions que répondra Philippe Durrèche dans ce nouveau Mordicus.

Jacques Pélissard
Né le 20 mars 1946 à Lyon (Rhône), Jacques Pélissard est un homme politique français, membre de l’Union pour un mouvement populaire. Député-maire de Lons-le-Saunier, il préside l’association des maires de France depuis 2004.
Construction et entretien des écoles, soutien scolaire, gestion des centres de loisirs, transports scolaires, terrains de sport ou de jeux… les maires sont en prise directe avec toute une série d’aspects de la vie de l’enfant. Parmi eux, les cantines, bien sûr ! Mais comme l’ensemble de ces politiques coûte cher, les maires doivent faire des choix en fonction de leur localisation, de leurs moyens financiers, mais aussi de la perception qu’ils ont des attentes des habitants et des besoins des enfants. Or, le nombre d’enfants qui déjeunent à la cantine est en constante augmentation. Ce qui amène une municipalité sur deux à faire appel à des prestataires extérieurs et privés. Mais les parents réclament de plus en plus, dans ce domaine, des services de qualité, alertés par une nette tendance au surpoids ou à l’obésité. Quelles réponses apportent nos communes ? C’est ce que nous expliquera Jacques Pélissard.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !