Camper en famille, une impression de liberté !


Les vacances riment avec changement de rythme, vivre autrement, rencontrer d’autres personnes, découvrir de nouveaux lieux, etc. Parmi les modes de vacances adaptés en dehors d’hébergement dans la famille ou chez des amis, il y a les résidences secondaires, l’hôtellerie classique, les résidences de tourisme et l’hôtellerie de plein air.

Le camping, en dehors des images d’archives associées aux débuts des congés payés au XXe siècle, c’est surtout un dépaysement de son quotidien. Tente, caravane, mobil-home, camping-car… sont autant de possibilités faciles à mettre en œuvre pour une famille le temps d’un weekend, pour quelques jours ou quelques semaines, que l’on parte avec sa maison sur son dos ou que l’on arrive avec ses bagages à poser dans un bungalow.

La France, une terre de camping

Leader européen, la France compte plus de 8 000 infrastructures d’hôtellerie de plein-air et se classe deuxième derrière les Etats-Unis au plan mondial. Au-delà de ces chiffres, entre entre les Français et le camping, c’est une véritable histoire d’amour. En effet, près de 125 000 nuits ont été réservées par des vacanciers en 2017 et le chiffre ne cesse de croître chaque année. Un sondage OpinionWay en 2018, montre que 70 % des Français ont déjà passés des vacances en camping et que 49 % partent en famille. Parmi les avantages du camping versus d’autres modes d’hébergements, 63 % retiennent le rapport qualité-prix, 38 % la convivialité, 36 % l’état d’esprit détendu et 33 % les loisirs.

Une montée en gamme de l’offre

Pour continuer à séduire les touristes et pour en toucher de nouveaux, ce secteur a réfléchi à une diversification de son offre. Outre les traditionnels emplacements pour installer sa toile de tente, sa caravane ou son camping-car, le camping a opéré une mutation et propose également de confortables mobil-homes et des tentes aménagées. Ils misent également sur des infrastructures haut de gamme qui pour certaines offre un espace aqualudique digne de parcs d’attractions, des salles de fitness, des spas, des cours de tennis, de squash, un planning d’activités physiques digne d’une salle de sport, etc.

Un goût de liberté

Un séjour en camping, c’est la promesse de ne pas avoir de voisins au-dessus ou en-dessous qui vont venir tambouriner à la porte si les enfants sautent ou courent dans l’appartement. En camping on a juste des voisins d’à côté, des horaires moins réglementés, la joie de vivre au grand air si le temps le permet, la liberté de découvrir les espaces ludiques et/ou aquatiques du lieu, le bonheur des enfants de courir rejoindre les nouveaux amis à l’aire de jeu sans les grands deux pas derrière eux.
A cela s’ajoute les nouvelles personnes rencontrées que l’on reverra peut-être ou peut-être jamais mais dont on se souviendra encore des années plus tard ; des soirées passées à chanter avec une guitare ou au son d’une enceinte portable ; des parties de baby-foot, de tarot, de jeux de société, des batailles d’eau au moment de la vaisselle, des douches tièdes en fonction des moments de la journée, des matches de foot à la télé dans la salle d’animation, des veillées pour les enfants avec les copains du club… une addition de petits bonheurs qui laisseront des souvenirs pour longtemps.

Vous êtes prêts à tenter l’expérience et à réserver un camping pour les vacances en famille ?

Anne Vaneson-Bigorgne

Crédit photo : photos 1, 3 et 4 : Anne Vaneson, camping de la Loubine à Olonne-sur-Mer, photo 2 : banque image Deposit photo



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants