Bébé tapir, ourson, éléphanteau … Un carnet de naissances bien rempli qui illustre l’engagement du PAL en faveur de la biodiversité et la conservation des espèces rn



Avec 500 animaux des 5 continents, 25 attractions, sur 23ha de nature, le Parc d’attractions et animalier, le PAL conjugue harmonieusement la découverte du monde sauvage et le plaisir des attractions ludiques.
Pour poursuivre son engagement Le PAL a créé cette année la FONDATION d’ENTREPRISE LE PAL NATURE. Sa vocation est d’initier, financer et gérer, en France et à l’étranger, des projets dont l’objectif est de contribuer à la conservation de la biodiversité. Une initiative unique en France dans le domaine des zoos.
Le PAL s’inscrit dans la lignée des zoos de la nouvelle génération. Il présente au public des espèces sauvages menacées mais aussi et surtout, remplit une mission pédagogique de sensibilisation des publics aux problématiques de la biodiversité. C’est ainsi que différentes animations sont proposées aux visiteurs : notamment les goûters pédagogiques, les stages « soigneurs d’un jour », la visite des coulisses du parc, les ateliers thématiques pour les écoles…
Membre de l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (EAZA), le PAL, est également partie prenante dans les Programmes Européens de reproduction (EEP) destinés à favoriser la reproduction des espèces animales sauvages les plus menacées, et dans certains cas à les réintroduire dans leur habitat naturel. Les nombreuses naissances récentes enregistrées au PAL témoignent de cet engagement. Intéressons nous à 3 d’entre elles…

Le bébé Tapir…

Le tapir est un mammifère très menacé dont 4 sous-espèces subsistent à travers le monde: une en Asie et trois en Amérique centrale et en Amérique du Sud. C’est le seul représentant de la famille des tapirides, qui est très proche de celles des chevaux et des rhinocéros.
La reproduction des tapirs est gérée par un programme d’élevage européen (EEP). Le tapir terrestre vit notamment en Guyane française, territoire français dont la biodiversité est menacée du fait de la déforestation et de la pollution consécutives à l’exploitation incontrôlé des gisements aurifères. La gestation du tapir est d’environ 13 mois, une femelle met au monde un petit (parfois deux), d’un poids d’environ 7 kg. Le petit est allaité pendant presque un an. Son corps est massif et est recouvert d’une peau très épaisse (il est d’ailleurs chassé pour son cuir). Il a une courte trompe, qui lui sert à attraper sa nourriture. Son poids peut atteindre 300kg. Il possède une ouïe et un odorat excellent, mais une vue peu développée. Dans la nature, un tapir vit approximativement 30 ans. C’est un animal vivant principalement la nuit, méfiant et solitaire (le couple ne se forme que pour l’accouplement) et résidant en forêt.

L’ Ourson brun…

Avec ses trois paires de mamelles, disposées sur la poitrine et l’abdomen, la maman ourse est une excellente nourrice. Elle donne à ses petits un lait riche en graisses, protéines et vitamines.
Il y a 3000 ans, l’aire de distribution de l ‘ours brun couvrait encore l’ensemble du continent européen. Aujourd’hui c’est seulement dans le nord de la Scandinavie, dans de vastes zones de Russie et dans certains secteurs des Carpates qu’il dispose d’un large espace vital. Actuellement le plus grand mammifère terrestre d’Europe est encore présent en Finlande, Suède, Autriche, Grèce, Italie, France et Espagne.
L’ours des Pyrénées Orientales est interdit de chasse depuis 1958 et la protection totale de l’espèce a été déclarée en 1981.

Plusieurs programmes de conservation des grands carnivores en Europe sont engagés dont notamment le Projet Life Nature financé par la Communauté Européenne pour la conservation de l’ours (ursus arctos)
Les ours bruns ont des fourrures dans les teintes blondes, brunes, noires, ou une combinaison de ces couleurs. Ils ont une grande bosse de muscles au-dessus de leurs épaules qui donne la force aux membres antérieurs pour creuser. Debout, l’ours mesure jusqu’à 3 mètres et peut atteindre 56 km/h à la course.
Sans la mise en place d’un programme de réintroduction dans les Pyrénées, l’ours brun aurait été condamné à une disparition certaine en France.

…et aussi JADE l’éléphanteau, née le 14 mai 2008
Agée de 17 ans sa maman Nina est la plus jeune des 4 femelles éléphantes vivant sur le Parc.
Elle est la fille de Kaveri (cadeau du Président de la République indienne à François Mitterrand)

LA PLAINE DES ELEPHANTS DU PAL
Unanimement reconnue par les professionnels comme étant l’une des installations la plus aboutie d’Europe, la plaine et son bâtiment de nuit constituent l’espace de vie d’un mâle et de quatre femelles éléphants asiatiques. Avec eux, Le PAL participe au programme européen de reproduction de cette espèce très menacée. Exceptionnelle, cette naissance l’est puisque que seulement 10 sont enregistrées chaque année en Europe et qu’elle est la seule en France cette année.

Sonja, vétérinaire et Responsable Zoologique au PAL, Coordinatrice de la FONDATION LEPAL NATURE : « Concernant les grands carnivores français nous informons le public sur leur histoire, leur biologie et leur cohabitation avec l’homme ici et en comparaison avec d’autres pays européens. Nous insistons sur l’importance de ces espèces pour la biodiversité et donnons suffisamment d’information aux visiteurs pour qu’ils puissent eux-mêmes se faire une opinion objective sur le sujet. La disparition d’espèces animales constitue toujours une dramatique perte de patrimoine… »
Fondation Le PAL NATURE Saint-Pourçain-sur-Besbre 03290 DOMPIERRE-sur-Besbre
Contacts : Arnaud BENNET Fondateur : 04 70 42 68 10 – 06 07 41 98 77 arnaudbennet@lepal.com
Relations Presse : Catherine BARBEROT : 01 34 08 22 47 – 06 60 95 05 48 – contact@cpe-communication.fr




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !