Bébé pleure dans son sommeil : que faire ?



À la naissance, bébé ne fait pas encore la différence entre le jour et la nuit, et il a besoin de boire à intervalles réguliers : c’est la raison pour laquelle il a besoin de plusieurs mois – voire d’une année – pour parvenir à faire ses nuits. Toutefois, même quand ils trouvent leur rythme, il est fréquent que les tout-petits souffrent de troubles du sommeil. Et le plus inquiétant, pour les parents, c’est quand bébé se met à pleurer. Alors, pourquoi pleure-t-il et que faire ? On fait le point !

Pour quelle raison bébé pleure-t-il pendant son sommeil ?

Les tout-petits ne sont pas en mesure de verbaliser ce qu’ils ressentent, et les pleurs constituent avant tout un moyen de communication, pour eux. Aussi, lorsque bébé pleure durant la nuit, cela n’est pas forcément inquiétant ! Un bébé peut ainsi pleurer simplement pour réclamer un contact physique, et le simple fait de le bercer suffit à l’apaiser et à lui permettre de se rendormir.

Pour bébé, les pleurs nocturnes peuvent exprimer la peur. Les nourrissons sont fréquemment en proie à des terreurs nocturnes. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les tout-petits ne sont pas à l’abri de faire un cauchemar. Cela se produit fréquemment après une journée intense, car durant la nuit, bébé intègre les expériences vécues le jour. Ce type de troubles du sommeil est également fréquent lorsqu’un tout-petit est malade, ou lorsqu’il dort mal.

Pleurer durant la nuit, c’est aussi  un moyen pour bébé d’exprimer l’inconfort, voire la douleur. Parmi les causes fréquentes : les poussées dentaires et les problèmes de digestion, comme la diarrhée ou la constipation. Bébé peut également avoir de la fièvre ou, plus simplement, être trop couvert et avoir trop chaud.

Que faire lorsque bébé pleure pendant son sommeil ?

Afin de mettre fin aux pleurs de bébé, il s’agit dans un premier temps de les décrypter : réclame-t-il un câlin, exprime-t-il l’angoisse ou un inconfort ? En cas de doute, vous pouvez poser la main sur la nuque de bébé : si elle est moite, bébé transpire car il a trop chaud et si, au contraire, elle est froide, il a froid. Il est important de vous assurer qu’il n’a pas de fièvre. Si bébé ne présente pas de trouble physique, il est vraisemblable que ses pleurs expriment de la peur.

Les terreurs nocturnes surgissent vers l’âge de 2 mois. Elles sont souvent inquiétantes pour de jeunes parents, car bébé peut pousser de véritables hurlements. Il est recommandé d’éviter de le réveiller et, s’il se réveille tout seul, les spécialistes conseillent volontiers de le laisser se rendormir de lui-même. Or, cela peut être très difficile ! Aussi, si vous préférez aller rassurer bébé, pas de problème : veillez simplement à ne pas en faire trop. En effet, en cherchant à le rassurer, vous pourriez produire l’effet inverse et finir par faire naitre des angoisses. Vers l’âge de 12 mois, bébé est susceptible de faire ses premiers véritables cauchemars. Là encore, il convient de ne pas dramatiser : évitez par exemple de garder bébé dans les bras pendant trop longtemps pour le rendormir.

Autour de l’âge de 8 mois, bébé traverse une étape incontournable : l’angoisse de la séparation. Il commence en effet à identifier les visages, et à comprendre qu’il n’est pas le prolongement de ses parents. N’ayant pas encore la notion de « permanence des choses », bébé craint que vous disparaissiez pour toujours lorsque vous quittez la pièce. Cette période est délicate, car il est tentant de le faire dormir dans le lit de ses parents. Or, il est préférable de laisser la porte de la chambre ouverte, pour qu’il entende votre voix, et de faire preuve de patience en venant fréquemment le rassurer quand il pleure.

Comment prévenir les pleurs de bébé ?

Poussées dentaires, angoisse de la séparation : parfois, les pleurs de bébé sont quasiment inévitables ! Toutefois, il existe des astuces pour permettre à votre enfant de passer des nuits plus sereines. La première, c’est de veiller à ce que son environnement de sommeil soit confortable. La température de la chambre de bébé est de 18°C. À partir de l’âge de 18 mois, il est nécessaire de lui proposer une literie plus adaptée que son tout petit lit : c’est le moment d’investir dans son premier oreiller et un matelas 70×140 cm.

Dès la sortie de la maternité, vous pouvez mettre en place une « routine du dodo ». Les habitudes rassurent les tout-petits, et elles favorisent un endormissement plus rapide et un sommeil plus serein. Vous pouvez d’ailleurs faire évoluer ce rituel au fur et à mesure que bébé grandit, en commençant par une musique douce durant les premiers mois de sa vie, et en passant ensuite à une histoire.

 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants