AUTISME – DES SCIENTIFIQUES PRENNENT POSITION CONTRE LA PSYCHANALYSE



DES SCIENTIFIQUES PRENNENT POSITION CONTRE LA PSYCHANALYSE APPLIQUEE A L’AUTISME

LE MINISTERE DE LA SANTE S’ENGAGE A REPONDRE DANS UN DELAI D’UN MOIS

La Journée de l’Indignation contre la psychanalyse appliquée à l’autisme, organisée par VAINCRE L’AUTISME, a mobilisé ce jour devant le Ministère de la Santé une centaine de parents et enfants concernés par l’autisme, entièrement vêtus de noir.

L’EXCEPTION FRANCO-FRANÇAISE EN MATIERE D’AUTISME

Alors qu’un consensus international existe sur l’inefficacité de la psychanalyse dans le traitement de l’autisme, les prises en charge institutionnelles continuent de s’y référer en France. L’état de santé de plus de 650 000 enfants, adolescents et adultes autistes est en jeu. Les pouvoirs publics brillent par leur absence de décision réelle et de fermeté.

Les conclusions des rapports officiels sont claires et unanimes. L’Etat continue de financer des méthodes inadaptées, maltraitantes et dégradantes pour la personne autiste. L’Etat ne met pas en place de mesures coercitives pour préserver l’état de santé des enfants autistes. L’Etat n’offre aucune perspective de vie digne aux adultes qu’ils deviendront.

POUR LA 1ère FOIS, DES SCIENTIFIQUES PRENNENT POSITION DANS UN DOCUMENT OFFICIEL

Le Comité scientifique international de VAINCRE L’AUTISME s’est mobilisé et a rédigé une « Position scientifique sur la psychanalyse appliquée à l’autisme », également signée par d’autres personnalités scientifiques reconnues au niveau international. Ce document officiel confirme ce qu’est l’autisme, quelles sont les prises en charge adaptées, mais aussi et surtout l’absence de preuve de l’efficacité de la psychanalyse appliquée à l’autisme. Pour la toute 1ère fois au monde, des scientifiques s’expriment avec fermeté sur le sujet. Leur position est sans appel :

=> Position scientifique sur la psychanalyse appliquée à l’autisme

LE MINISTERE DE LA SANTE S’ENGAGE A REPONDRE DANS UN DELAI D’UN MOIS

Une délégation de VAINCRE L’AUTISME a été reçue par le Ministère de la Santé, a remis la « Position scientifique sur la psychanalyse appliquée à l’autisme » au gouvernement et a fait part des revendications suivantes :
– La fin du financement par les pouvoirs publics des diagnostics et prises en charge psychanalytiques appliqués à l’autisme
– Un moratoire contre le Packing et la fin de son financement
– L’attribution des financements du 3e Plan autisme aux structures éducatives et innovantes

VAINCRE L’AUTISME a également demandé qu’une proposition de loi sur l’autisme soit déposée par le gouvernement auprès du législateur, en vue de reconnaître l’autisme et ses besoins spécifiques, de définir des mesures coercitives pour protéger les personnes autistes des faux diagnostics et des prises en charge inadaptées. De telles législations existent déjà dans de nombreux pays européens et anglo-saxons.

Le Ministère de la Santé s’est engagé à apporter des réponses claires et concrètes dans un délai d’un mois.

VAINCRE L’AUTISME appelle à la diffusion la plus large de la « Position scientifique sur la psychanalyse appliquée à l’autisme ».




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !