Après la publication du Décret sur les rythmes scolaires du 26 janvier, la Fédération Générale des PEP agit pour la réussite des Projets Educatifs



Pour s’être félicitée de l’introduction du « projet éducatif territorial » dans le projet de Loi sur la refondation de l’Ecole de la République, la Fédération Générale des PEP regrette que le Décret du 26 janvier sur l’organisation des temps scolaires, n’ait pas inséré dans son contenu, comme il lui était demandé, une première définition du projet éducatif territorial fixant le cadre par lequel la communauté éducative contribue à la définition, l’organisation et la mise en oeuvre, sur des valeurs et des finalités partagées, d’une politique éducative à l’échelle territoriale.

Ce décret ne distingue pas les actions pédagogiques organisées par l’enseignant des actions éducatives, sportives ou culturelles pouvant être conduites sous la responsabilité des collectivités territoriales par des associations d’éducation populaire afin de concourir au développement personnel de l’enfant et à un accès plus large à la culture, au sport, aux loisirs éducatifs pour tous.

En ne prévoyant par une réelle complémentarité entre les contenus éducatifs et les contenus d’enseignements, inscrite dans un projet territorial co-construit par tous les acteurs concernés, Etat, élus, enseignants, parents, associations, ce décret peut conduire à de fortes inégalités locales et à une extrême diversité de situations pouvant aller jusqu’à des activités uniquement occupationnelles.

En conséquence, pleinement mobilisée pour la réussite de la refondation nécessaire à l’école, la Fédération Générale des PEP demande à son réseau d’associations départementales et d’unions régionales de prendre contact avec les DASEN (directeurs académiques des services de l’Education nationale), les Maires et les Présidents d’Etablissements publics locaux, pour leur indiquer leur engagement à la construction, la mise en place et la réussite de ces temps éducatifs complémentaires et constitutifs des projets éducatifs territoriaux.

A propos de la Fédération générale des PEP :

La Fédération Générale des PEP (Pupilles de l’enseignement public), est un réseau associatif crée en 1915, complémentaire de l’école. Acteur majeur de l’économie sociale dont les produits d’exploitations s’élèvent à 710 millions d’euros, le réseau national PEP, mène, dans le respect de ses valeurs fondatrices qui sont la solidarité et la laïcité, des actions dans plusieurs domaines : l’éducation, les loisirs, le social et le médico-social, de la petite enfance aux adultes. Forte de ses 95 associations départementales, de ses 23 unions régionales et de ses 20 000 salariés, la Fédération Générale des PEP est un partenaire privilégié des pouvoirs publics, des enseignants et des familles, accompagnant plus de 1 300 000 enfants et adultes chaque année. Alliant la force d’un réseau national aux convictions d’un mouvement engagé, Les PEP sont un réseau agissant pour le droit de tous à l’éducation, à la culture, à la santé, aux loisirs, au travail et à la vie sociale.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !