Ambition enseigner : lancement de la campagne de recrutement des enseignants



Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale et Geneviève Fioraso, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche ont lancé la campagne de recrutement des enseignants ce lundi 10 décembre 2012 à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

Il est, dès cette année, mis un coup d’arrêt aux suppressions de postes, avec le recrutement de plus de 40 000 professeurs pour les rentrées 2013 et 2014. En tout, 60 000 emplois seront créés dans l’éducation nationale sur l’ensemble du quinquennat, ce qui se traduira, compte-tenu des départs à la retraite, par plus de 140 000 recrutements. Deux-tiers des nouveaux postes d’enseignants
bénéficieront au premier degré et un tiers au second degré.

De plus, une nouvelle formation est mise en place. Celle-ci se déroulera à la fois à l’Université, au sein des Écoles supérieures du
professorat et de l’éducation (ESPE), et dans le cadre de stages au contact des élèves. Elle sera rémunérée. Les ESPE ouvriront leurs portes à la rentrée 2013. Elles accueilleront les futurs enseignants ainsi que les étudiants se destinant à d’autres métiers de l’éducation.
Enfin, parce qu’il est inacceptable que des jeunes renoncent à leur vocation faute de pouvoir financer cinq années d’études, un dispositif spécifique est prévu pour les étudiants les plus modestes : les emplois d’avenir professeur, qui concerneront, d’ici 2015, 18 000 étudiants boursiers à partir de la deuxième année de licence. 4 000 seront recrutés dès janvier 2013.

DEVENIR ENSEIGNANT : LES NOUVEAUTÉS
 PLUS DE 40 000 ENSEIGNANTS RECRUTÉS POUR LES RENTRÉES
2013 ET 2014
43 450 professeurs seront recrutés dans le cadre de deux sessions de concours.

 Les concours 2013
22 100 postes sont ouverts aux concours externes 2013, contre seulement 16 000 l’année précédente.

Postes ouverts aux concours 2013:
1er degré Public = 9 000 / 1er degré Privé = 1 000
2ème degré Public = 11 000 / 2ème degré Privé = 1 100

Ces concours, dont les épreuves d’admissibilité se sont déroulées cet automne, concernent les étudiants en cours de deuxième année de Master et les personnes déjà titulaires d’un diplôme de Master ou d’un grade équivalent.
Les étudiants qui seront admis suite aux épreuves orales de juin 2013 seront affectés et en poste à la rentrée 2013. Ils bénéficieront d’une décharge d’au moins 3 heures permettant un accompagnement de la prise de poste renforcé par rapport à la rentrée 2012.

 Les concours 2014
Il est prévu de recruter 21 350 enseignants dans le cadre des concours externes 2014. Ce chiffre est basé sur une projection des départs à la retraite au 1er septembre 2014 – pour l’instant estimés en baisse par rapport à ceux de 2013 – et pourra être ajusté jusqu’à la veille du début des épreuves.

Postes ouverts aux concours 2014:
1er degré Public = 8 500 / 1er degré Privé = 900
2ème degré Public = 10 750 / 2ème degré Privé = 1 200

Les inscriptions seront ouvertes du 15 janvier au 21 février 2013, au lieu de juin-juillet traditionnellement, et les épreuves d’admissibilité se dérouleront en juin 2013, et non pas à l’automne 2013. Quant aux épreuves d’admission, elles se tiendront en juin 2014.
Les concours 2014 s’adressent principalement aux étudiants en première année de Master, mais pourront également s’y présenter les étudiants de Master 2 et les personnes titulaires d’un diplôme de Master ou d’un grade équivalent.
Les candidats admissibles à l’issue des épreuves écrites de juin 2013 se verront proposer un contrat leur permettant d’effectuer des stages en responsabilité sous la forme d’un tiers-temps de service rémunéré à hauteur d’un mi-temps. Ils seront accompagnés par un
tuteur. Les admis aux concours en juin 2014 prendront leurs fonctions à la rentrée de septembre 2014.

UNE FORMATION NOUVELLE ET RÉMUNÉRÉE PERMETTANT D’ENTRER DANS LE MÉTIER DE MANIÈRE PROGRESSIVE ET ACCOMPAGNÉE
Une nouvelle formation initiale est mise en place, elle sera rémunérée et se déroulera à la fois au sein de l’université, dans les futures Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), et sur le terrain, dans le cadre de stages au contact des élèves.
Aussi un dispositif spécifique est prévu pour les étudiants les plus modestes : les emplois d’avenir professeur.

 Les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation
Elles ouvriront leurs portes dès la rentrée 2013. Chacune d’entre elles fera auparavant l’objet d’une accréditation conjointe par le ministère de l’éducation nationale et le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le processus conduisant à l’accréditation débutera en janvier 2013.
Les ESPE délivreront des Masters enseignement, éducation, formation (MEEF), à l’issue de deux années d’études post-Licence comportant différents modules d’enseignement ainsi qu’une ouverture sur l’international et la recherche.
La première mission des ESPE sera de former les futurs enseignants. Les enseignements dispensés en leur sein auront donc une vocation professionnelle et s’articuleront autour de quatre composantes principales :
– des enseignements disciplinaires ;
– un tronc commun permettant de créer une culture partagée par tous les futurs professeurs;
– une spécialisation en fonction du métier choisi par l’étudiant, plus
particulièrement au cours de l’année de Master 2 ;
– des enseignements orientés vers la pratique professionnelle, principalement pendant l’année de Master 2, avec des séances permettant de se familiariser aux situations et activités de classe, et surtout de nombreux stages en établissement scolaire, qui seront dans un premier temps des stages d’observation, puis de pratique accompagnée et enfin des stages en responsabilité.

Les étudiants qui commenceront en septembre prochain un Master MEEF au sein d’une ESPE prépareront les concours « nouveau format », qui se dérouleront en totalité (admissibilité et admission) à la fin de la première année de Master et auront une plus forte
dimension professionnelle. Les étudiants admis à ces concours seront, au cours de leur seconde année de Master, rémunérés à plein temps en tant que fonctionnaires. Ils prendront leurs fonctions à la rentrée 2015.
Les étudiants qui passeront les concours 2014 pourront quant à eux s’inscrire à des modules d’enseignement du tronc commun et de spécialisation dispensés par les ESPE.
Ces dernières s’occuperont également de l’organisation du tiers-temps de service d’enseignement qui sera proposé aux candidats admissibles aux concours dans le cadre d’un contrat rémunéré à mi-temps.
Les ESPE feront partie intégrante de l’Université.
Les ESPE formeront également les étudiants se destinant à d’autres métiers de l’éducation, ainsi que les étudiants de Licence bénéficiant d’un emploi d’avenir professeur ou encore tous ceux souhaitant développer des compétences dans le domaine de l’enseignement, de l’éducation et de la formation.
Enfin, ces écoles construiront, en partenariat avec les rectorats, des parcours de formation continue à destination des enseignants, des formateurs et des personnels d’inspections et d’encadrement.

 Nouveau dispositif « Les emplois d’avenir professeur »
Ce dispositif est destiné aux étudiants boursiers à partir de la deuxième année de Licence.
En contrepartie de l’engagement à se présenter aux concours de l’enseignement organisés par l’État, ils se verront offrir un parcours de professionnalisation, ainsi qu’une aide financière leur permettant de continuer leurs études, qui prendra la forme de nouvelles bourses de service public, dont le montant viendra s’ajouter à la rémunération des heures de mission d’appui éducatif effectuées dans une école ou un établissement scolaire et aux bourses sur critères sociaux.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !