Adoption par le Sénat du projet de loi d’orientat​ion et de programmat​ion pour la refondatio​n de l’école de la Républiquern



Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, se félicite de l’adoption par le Sénat, en première lecture, du projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. Ce vote vient ainsi démontrer la mobilisation de l’ensemble de la majorité sénatoriale autour de la priorité éducative du Président de la République. Toute la gauche s’est ainsi rassemblée, une nouvelle fois, autour de l’école.

Elever le niveau de tous les élèves et réduire les inégalités scolaires, promouvoir une école juste pour tous et exigeante pour chacun, tels sont les engagements pris en matière d’éducation et qui seront tenus.

Avec la création de 60 000 postes, le projet de loi donne à l’école les moyens d’accompagner tous les élèves vers la réussite en les mobilisant en priorité pour le 1er degré, la formation des enseignants et les territoires les moins favorisés.

La priorité au primaire est affirmée à travers le dispositif « plus de maîtres que de classes », la redéfinition des missions de l’école maternelle et le développement de l’accueil des enfants de moins de trois ans, la mise en place de conseils école – collège, ainsi que l’enseignement obligatoire d’une langue vivante dès le CP.

Il met également en place une nouvelle formation initiale et continue des enseignants en instaurant les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), qui ouvriront à la rentrée 2013.
Pour faire entrer l’école dans l’ère du numérique, il met en place un service public du numérique éducatif.

Il introduit un enseignement moral et civique, un parcours d’éducation artistique et culturel qui complétera la formation des élèves et un parcours d’orientation et d’insertion professionnelle pour aider les élèves à préparer leur projet professionnel et leur futur accès à l’emploi.

Lors des travaux en commissions et au cours de l’examen en séance publique, tous les groupes politiques, et particulièrement ceux de la majorité sénatoriale, ont permis d’enrichir le texte sur de nombreux points (sur le rôle des parents, l’affirmation de l’école inclusive, l’environnement, l’orientation, la santé et le handicap, les langues régionales, la culture scientifique et technologique…).

A l’initiative du Gouvernement, le Sénat a adopté le principe de l’affichage de la devise de la République, du drapeau tricolore et de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans toutes les écoles et les établissements scolaires.

Le projet de loi sera examiné par l’Assemblée nationale en seconde lecture à partir du lundi 3 juin.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !