Accueillir bébé sans se ruiner



L’ANPDE (Association Nationale Puéricultrices Diplômées des futurs parents disposant de peu de ressources, perdus devant l’offre protéiforme des magasins de puériculture. Pourtant, seuls quelques éléments sont indispensables pour assurer le bien-­‐être du nourrisson. Focus sur « les essentiels » pour l’arrivée du premier enfant.

Si la mission de l’infirmière puéricultrice est de garantir la qualité des soins apportés à l’enfant, elle s’étend aux conseils prodigués aux parents pour les accompagner dans leur parentalité. « Nous voyons régulièrement des parents dépourvus lorsqu’il s’agit d’acheter le matériel pour l’arrivée de leur premier enfant. » Sébastien Colson, infirmier puériculteur et Président de l’ANPDE souhaite déculpabiliser les jeunes parents. « C’est très tentant d’acheter en quantité du matériel spécialisé, les nouveaux parents veulent ce qu’il y a de mieux pour leur enfant. Mais le matériel peut être couteux et quelques conseils sont nécessaires pour éviter les écueils. »

Lit, poussette, baignoire : les 3 basiques
Le lit est l’élément indispensable : si les familles disposent d’un berceau, tant mieux mais le lit à barreaux de la naissance à 3 ans est le mieux adapté pour les petits budgets. L’essentiel est qu’il respecte les normes françaises ou européennes. « Nous déconseillons vivement d’équiper le lit d’un tour de lit décoratif car cet accessoire est dangereux pour le bébé » précise Sébastien Colson. En effet, des chiffres officiels[1] révélés par l’association Naitre et Vivre[2] montrent que le couchage et la literie sont encore directement responsables d’1/4 des décès de morts inattendues du nourrisson et y ont contribué dans 46% des cas.

La poussette 3 en 1 utilisable de 0 à 5 ans est un bon compromis pour éviter d’acheter les éléments séparément. Le plus important est de respecter les normes de sécurité en vigueur. Le portage en écharpe permet le contact privilégié avec son enfant et il permet de vaquer à ses activités tout en gardant bébé en toute sécurité.

La baignoire, le modèle le plus simple est à recommander. « Je déconseille aux parents toute sorte d’accessoire type siège de baignoire ou autre tapis de bain. Il faut tenir son enfant dans la baignoire sans jamais le lâcher et être attentif à sa sécurité. Ces ustensiles n’apportent pas de confort au bébé mais ils apportent des risques supplémentaires. Le bain est un moment privilégié de partage entre l’enfant et son parent qui lui fait le bain. »

Enfin, concernant la table à langer, même si elle semble indispensable, elle ne trouve pas toujours sa place dans les petits espaces. Un matelas à langer posé sur un lit peut tout à fait convenir.

Le biberon : le plus simple et le moins onéreux
Tous identiques, un biberon à 5 € suffit amplement. Les chauffe-biberons et stérilisateurs ne sont pas indispensables mais l’ANPDE déconseille de réchauffer les biberons au micro-onde, augmentant le risque de brûlure provoquée par la mauvaise répartition de la chaleur. La stérilisation n’est pas obligatoire ; il faut lui préférer un bon lavage de biberon avec un goupillon. D’autre part, le repas de bébé peut tout à fait se consommer à température ambiante.

Pour plus de conseils et d’informations rendez-vous sur :
www.anpde.asso.fr

A propos de l’ANPDE : Elle est l’unique association professionnelle française, représentant les infirmières puéricultrices et les étudiants de la spécialité infirmière puéricultrice de métropole et des DOM-­‐TOM. Ses objectifs sont de promouvoir cette spécialité infirmière, d’en défendre le diplôme, d’engager une réflexion en regroupant les professionnels de terrain et en organisant des journées d’études nationales et régionales permettant l’échange des pratiques. L’association représente près de3000 puériculteurs et puéricultrices recensés à ce jour, issus du secteur hospitalier, des établissements d’accueil pour enfants de moins de 6 ans, de services de protection maternelle et infantile, du secteur libéral, des réseaux de soins et de la formation. L’association est attentive à l’ensemble des réformes entrainant une modification de la prise en charge de l’enfant et de sa famille, autant dans le système de soins traditionnel que dans la santé communautaire, afin de garantir la qualité et la sécurité des soins pour cette population particulière, tout en répondant à l’évolution des besoins et des innovations de la société. www.anpde.asso.fr




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants