Accueil Familles en cancérologie : 20e anniversaire de la Maison des Parents Irène Joliot-Curie



Accueil des familles en cancérologie

20e anniversaire de la Maison des Parents Irène Joliot-Curie

Espace de chaleur et de vie, la Maison des Parents Irène Joliot-Curie a accueilli plus de 5 000 familles depuis 20 ans.

La Maison des Parents Irène Joliot-Curie est située dans le 5e arrondissement tout près de l’hôpital parisien de l’Institut Curie. Inaugurée par Claude Evin, ministre de la santé,elle a été ouverte en janvier 1990 grâce à la générosité de nombreux donateurs et entreprises, et avec le soutien de la Caisse d’assurance maladie.
Association à but non lucratif, elle propose aux familles des enfants hospitalisés à l’Institut Curie, ainsi qu’aux enfants en traitement externe, un lieu d’hébergement convivial à proximité du département de
pédiatrie.
Elle offre également soutien et accompagnement aux résidents et leur
permet de se changer les idées en compagnie d’autres familles qui partagent les mêmes moments difficiles.

Venant de toute la France et des DOM-TOM, voire de l’étranger (Tunisie, Roumanie, Allemagne, Cameroun,Grande-Bretagne…), les familles hébergées à la Maison des Parents trouvent un foyer qui leur permet de rester proche de leur enfant durant son hospitalisation ou pendant ses séances de traitement ambulatoire. Certaines y viennent pour une nuit, d’autres restent plusieurs mois consécutifs voire une année complète.

C’est un lieu de partage et de la solidarité dans lequel tout est fait pour que les familles se sentent un peu comme chez elles. Il n’est pas rare qu’un parent fasse la cuisine pour tout le monde, qu’une personne du Musée Curie vienne raconter aux enfants l’histoire de la famille Curie ou que l’équipe propose des activités certains après-midi. « Les crêpes de Catherine plaisent beaucoup aux enfants. Elle en fait des
montagnes pour tout le monde et même ceux qui n’en raffolent pas habituellement se laissent tenter. Ces moments-là sont précieux, tout le monde se détend et oublie, un peu la maladie » raconte Odile Bohet, directrice de la Maison des Parents depuis 1998.

Régulièrement, elle reçoit des mails, des courriers et des photos de la part d’enfants ou de parents qu’elle a accueillis : « Que ce soit pour l’annonce d’une communion, d’un mariage, d’une obtention de diplôme, pour souhaiter la bonne année ou tout simplement pour remercier l’équipe des moments partagés et du soutien apporté » souligne la directrice. Beaucoup de familles témoignent ainsi de leur gratitude. « Merci encore pour votre gentillesse, vous êtes et resterez des personnes inoubliables pour notre famille »,écrivait récemment l’une d’entre elles.

Grâce à un accord avec la Caisse d’Assurance Maladie du Régime Général, la Mutualité Sociale Agricole et le Régime Social des Indépendants, la maison propose des tarifs calculés en fonction des ressources de chaque famille. Si des difficultés de paiement subsistent, certaines associations comme l’Association des Parents et Amis d’Enfants Soignés à l’Institut Curie (APAESIC) ou Retinostop peuvent venir en aide aux familles et ainsi permettre l’accès au plus grand nombre.

Outre les tarifs adaptés qu’offre la Maison des Parents, elle fournit les aliments de base aux familles et met à leur disposition une buanderie

Avec plus de 5 000 familles accueillies en 20 ans, la maison a remplit sa mission. « Mon plus grand souhait serait de pouvoir augmenter la capacité d’accueil de la maison pour ne plus refuser de familles faute de place » explique Odile Bohet, qui dispose actuellement de 25 places.
Pour le moment, lorsque la maison est pleine, certains organismes comme la Maison des parents Saint-Vincent de Paul ou encore le foyer Rosier Rouge peuvent héberger des familles pour une courte durée.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !