A propos des devoirs de vacances : l’avis de Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne


Pour vous livrer le point de vue d’un expert en scolarité et éducation, Nos Bambins a interrogé Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne, spécialiste de l’éducations et des rythmes scolaires.

« Les devoirs de vacances correspondent généralement à une stratégie des familles dont les enfants n’auront pas ou peu de souci à se faire pour leur avenir scolaire. Ils viennent utilement, pour ceux qui en vivent, répondre à une inquiétude diffuse vis-à-vis de notre système éducatif. A ma connaissance, il n’existe aucune étude sérieuse pour confirmer ou infirmer leur utilité.

 Cette question permet néanmoins de réfléchir à la répartition du temps scolaire dans notre pays… En effet, ces outils existent car les parents ont le sentiment que la période estivale est très longue… et, sur ce point, ils ont raison.

Plutôt que d’acheter des cahiers de devoirs de vacances, nous devrions nous interroger sur l’organisation globale de notre système scolaire très centrée sur les adultes et dont le bloc estival pourrait être raccourci, un problème de fond beaucoup plus que de se focalise sur l’organisation de la semaine.

Dans le primaire, une année scolaire organisée sur 140 jours semble faire le bonheur des professionnels du tourisme, partisans d’un été très long, des enseignants, qui bénéficient de l’année scolaire la plus courte d’Europe, et même des parents, heureux d’avoir leurs enfants le samedi matin.

Biographie résumée :

Laurent Bigorgne est directeur de l’Institut Montaigne depuis 2011, laboratoire d’idées indépendant dont la vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Il a supervisé la publication de rapports qui ont fait date, en particulier sur l’école (Vaincre l’échec à l’école primaire, avril 2010), les banlieues (Banlieue de la République, janvier 2011) ou la compétitivité française (Une fiscalité au service de la social-compétitivité, mars 2012).

Passionné d’éducation, il a enseigné avant de travailler à la direction de Sciences Po, notamment comme directeur des études et de la scolarité et comme directeur adjoint. Il a également passé une année détaché à Londres auprès de la direction de la London School of Economics.

Institut Montaigne

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !