A deux pas de la Cité de la Voile Eric Tabarly et du pôle Course au large de Lorient, ouverture au public du sous-marin « Flore » et de son espace muséographique




Pôle course au large de dimension européenne rassemblant les plus grands skippers actuels, Cité de la voile Eric Tabarly, escale ou départ des plus grandes régates de voile, installation d’entreprises pointues du nautisme, cet ancien site militaire concentre désormais un pôle économique, sportif et touristique. Après la réussite de cette reconversion, Cap l’Orient agglomération s’apprête à y ouvrir un espace muséographique inédit retraçant l’histoire du port stratégique de Lorient du moyen âge à 1997 et la fabuleuse histoire des sous-marins à Lorient. Intégrant la visite de la Flore, un submersible admis au service actif en 1964 mais si bien préservé qu’il pourrait presque être encore opérationnel, cet espace de 450 m² immerge le visiteur dans l’histoire captivante du port de Lorient, rade stratégique depuis le Moyen-âge et dans l’univers des sous-mariniers. Pièces originales de submersibles, témoignages audio jalonnent le parcours autour d’une mise en scène spectaculaire élaborée par une équipe pluridisciplinaire, Studio Ad Hoc. Riche en anecdotes, le parcours muséographique est une plongée dans l’histoire pour les initiés comme pour le grand public.

Le sous-marin « Flore » ouvert pour la première fois au public
Désarmé en 1989, mis à sec en juillet 1995, le sous-marin « Flore » que l’on pouvait apercevoir jusqu’à présent sur le site de l’ancienne Base de sous-marins de Lorient sera ouverte au public le 1er mai 2010. La visite de ce submersible, admis au service actif en 1964, s’inscrit dans un espace muséographique inédit de 450 m2 situé dans une ancienne alvéole du bloc K2 , gigantesque blockhaus construit durant la seconde guerre mondiale pour abriter et mettre directement à l’eau les sous-marins allemands. Une véritable forteresse militaire de 500 000 m3 de béton armé que l’aviation alliée ne parviendra pas à endommager. Ces abris bétonnés sont du coup réutilisés dès mai 1945 par la Marine nationale française qui s’y installe jusqu’en 1997.
Dans ce lieu hors norme entièrement reconverti par Cap l’Orient agglomération, un parcours de visite à base de sons et d’images retrace l’histoire de Lorient, port stratégique du Moyen Age à 1997, le quotidien des sous-mariniers à bord ainsi que l’histoire de la « Flore », témoin de 50 ans d’histoire militaire à Lorient.

Flore Flore

Une immersion dans l’histoire de la rade de Lorient et des sous-marins en 4 étapes
1 – Lorient, port stratégique
Des écrans animés expliquent comment, par sa position au cœur de la Bretagne Sud, Lorient est devenue au fil des siècles, une place stratégique ouverte sur le monde et comment le développement cohérent d’infrastructures militaires et maritimes, qui serviront les ambitions des pouvoirs successifs, a façonné la ville …

2 – Le Vulcain* : le sous-marin, une aventure humaine et technologique.
C’est en sons et en images, dans un sous-marin de type Daphné* partiellement reconstitué, que le visiteur peut véritablement appréhender le fonctionnement du sous-marin au travers des espaces dédiés à la propulsion, à la vie quotidienne, à la sécurité, à la plongée, aux opérations et systèmes d’armes… Une immersion dans la vie quotidienne à bord de ces mystérieux submersibles reconstituée grâce aux témoignages d’anciens sous-mariniers.
*Le Vulcain était le nom donné à un long tube métallique de 10 m de long où les sous-mariniers s’entraînaient régulièrement à lutter contre les incendies.

3 – Le spectacle : la grande histoire du 20e siècle, vue de Lorient
La base de sous-marins de Lorient est liée aux affrontements technologiques, idéologiques et militaires du 20e siècle. En sortie du Vulcain, le visiteur est propulsé dans une projection d’images qui témoignent de cette période de l’histoire humaine. Des écrans sont positionnés sur le pont roulant de la fosse parsemée de LED, pour un lancement de torpilles plus que réel !

4 – La visite du sous-marin « Flore » : une expérience authentique

En sortie de l’alvéole, le passage dans la « Flore », permet de découvrir de l’intérieur cet authentique sous-marin de la marine française. En service de 1964 à 1989, ce bâtiment de 58 mètres de long sur 7 m de large et 5 m de haut permettant une immersion courante à 300 m, a parcouru 320 854,6 miles nautiques soit 15 fois le tour de la Terre, dont 41 000 heures en plongée. Construit à l’arsenal de Cherbourg, il sera mis à flot le 21 décembre 1960, armé en 1962, et enfin admis au service actif le 21 mai 1964.
Ce témoin de la Guerre Froide est si bien préservé que, selon les spécialistes, il serait resté presque opérationnel !
Accompagné par un audio-guide portant les souvenirs d’anciens sous-mariniers, membres de l’association MESMAT, à l’origine de cette seconde vie (une cinquantaine d’hommes d’équipage à l’époque), le visiteur a le privilège de partager avec eux l’intimité de la vie à bord… A savoir : cet espace pourra accueillir jusqu’à 30 personnes à bord en même temps.

Dernière pierre à une reconversion touristique d’une des plus grandes friches militaires
En 1997, la Marine nationale cesse définitivement son activité à la base de sous-marins de Keroman. Cap l’Orient agglomération saisit alors l’opportunité d’une reconversion du site pour y créer un pôle de course au large, mais aussi un pôle touristique et historique.
L’ouverture de la « Flore », espace découverte du sous-marin, en mai prochain (espace géré par la Sellor et scénographié par Studio Ad Hoc) s’ajoute à une mise en valeur historique déjà bien avancée.
– Visites guidées historique du site de la BSM et plus particulièrement du bloc K3. Conservé à l’origine, il est un lieu de mémoire,
– Musée sous-marin-Tour Davis présentant le fabuleux patrimoine immergé qui jonche les fonds de la rade de Lorient et surtout la fameuse Tour Davis. Construite en 1942 pour exercer les équipages des sous-marins à évacuer leur navire en cas de naufrage, la Tour Davis a été remise en activité en 1953 par la Marine Nationale. Jusqu’en 1995, tous les sous-mariniers français sont passés dans ce simulateur pour se préparer au sauvetage en profondeur,
– Côté nautisme civil, la Cité de la Voile Eric Tabarly, inaugurée en 2008 au cœur du pôle course au large de dimension européenne et d’une filière complète.
Au fil des années, la presqu’île de Keroman est devenue un site touristique de premier plan.

Sur place…
Ou se restaurer sur la BSM ?
– La Base : à deux pas de la Flore, ouvert 7 jours sur 7 : www.labaselorient.fr
– Restaurant et snack au rez-de-chaussée de la Cité de la Voile Eric Tabarly : www.citevoile-tabarly
A savoir : Pass’ Patrimoine
Avec le Pass’ Patrimoine, il est possible de coupler la visite du sous-marin Flore avec la visite guidée de la Base de sous-marins et/ou du plus ancien simulateur de sauvetage pour sous-mariniers, le musée sous-marin Tour Davis. Tarifs : avec visite de la Base : 12,60 euros (à partir du 1er juillet) ; avec visite de la Tour Davis : 11,50 euros, les 3 visites : 16,20 euros (à partir du 1er juillet). Horaires des visites sur : www.musee-sous-marin.com, http://www.caplorient.com/La-visite-de-la-BSM.5578.0.html

Pratique :
Visite du sous-marin « FLORE » : 1h15. Ouvert toute l’année.
Espace Découverte du sous-marin, Base de sous-marins de Lorient
Tél. : 02.97.65.52.87.
Mail : flore@sellor.com
Site Internet : www.la-flore.fr
Tarifs : 8 euros entrée adultes – 6,20 euros enfants de 5 à 17 ans – Forfait famille (2 adultes/2 enfants et +) : 23,70 euros.
Réservation conseillée par internet ou sur place.

Source : Vinci Com au nom de Cap l’Orient agglomération




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !