75 % des parents craignent un accident domestique pour leurs enfants



97 % des parents d’enfants de moins de six ans pensent à juste titre qu’un grand nombre d’accidents domestiques pourrait être évité(1). Cependant, les dangers de la maison ne sont pas toujours bien identifiés. Si 66 % des parents émettent spontanément la crainte que leurs enfants chutent, ce qui est effectivement l’accident le plus fréquent(2), seuls 6 % citent les étouffements comme étant une menace au sein de leur foyer alors qu’ils sont la  première cause de décès accidentel chez les enfants de moins de un an(3).
Seuls 15 % citent spontanément les noyades et 53 % les brûlures comme étant un danger au domicile, alors qu’entre un et quatre ans, les principales causes de décès sont les noyades, les suffocations, les chutes et les décès par le feu.
 
La grande majorité des parents se dit préoccupée par les accidents dont leurs enfants pourraient être victimes à la maison (75 %), mais leurs connaissances en matière de comportements préventifs – gestes et équipements de la maison –  sont imprécises : 15 % des parents ne citent aucune mesure préventive. Seuls 9 % sont capables de citer des gestes pour prévenir les étouffements et un quart cite des gestes de prévention associés aux chutes (24 %) et aux noyades (23 %). 12 % d’entre eux évoquent pour seul geste de prévention la surveillance constante de leurs enfants.
Interrogés sur leur connaissance des équipements de prévention, les parents en moyenne en citent deux. Ils connaissent d’abord les cache-prises (56 % des parents les citent) puis les barrières de sécurité pour les escaliers (47 %), les bloque-portes (21 %), les bloque-placards (17 %) et les coins de protection pour les tables (14 %).
 
 
Un dispositif de communication pour ancrer les gestes de prévention dans le quotidien

Afin de rappeler aux parents d’enfants de moins de 6 ans les risques d’accidents et les bons gestes à adopter pour les éviter, le ministère de la Santé et des Sports et l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (Inpes) lancent aujourd’hui une nouvelle campagne. Déclinée en spots radio et en annonces presse, elle sera diffusée en métropole et dans les DOM-TOM du 26 janvier au 25 avril 2009. Elle cible les accidents les plus fréquents (les chutes) et les plus graves, dont certains sont moins connus : noyade, étouffement.

La brochure « Protégez votre enfant des accidents domestiques » fournit des recommandations pratiques pour rester vigilant au quotidien. Elle est consultable et téléchargeable sur le site de l’Inpes : www.inpes.sante.fr.
 
 Par ailleurs, le portail www.stopauxaccidentsquotidiens.fr, a été mis en ligne au début du mois de janvier par la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC), en lien avec différents acteurs de la prévention dont l’Inpes. Il informe et propose des conseils sur la prévention des accidents de la vie courante, quelle que soit leur origine.
 
1Etude INPES 2007 – Connaissance, perceptions et comportements des parents de jeunes enfants par rapport aux accidents domestiques.
2InVS (EPAC) Enquête permanente sur les accidents de la vie courante – Résultats 2007
3InVS – BEH N°37-38- 2 octobre 2007, C. Ermorel, B. Thelot, E.Jougle, G.Pavillon – Mortalité par accidents de la vie courante en France métropolitaine, 2000-2004

Source: Agence WeberShanswick au nom de l’INPES




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !