4 millions de parents divorcés en France



Des millions d’enfants sont affectés par le divorce de leurs parents
2houses aide les familles éclatées à communiquer et à s’organiser

En France, l’an passé, près de 400 000 parents sont venus grossir les rangs des 4 millions de parents divorcés ou séparés. A travers ces chiffres, ce sont des millions d’enfants qui sont directement touchés par ces divorces et séparations.

Internet regorge de sites de rencontres pour proposer de rencontrer l’âme soeur. Mais jusqu’alors, aucun site ne proposait un soutien aux parents divorcés.
Or, ils ont besoin, au quotidien, de s’échanger des informations sur l’enfant, l’école, sa santé et les dépenses engagées. L’enfant est trop souvent utilisé, à tort, comme un messager entre ses deux parents.

Le fondateur de 2houses, Gill Ruidant, a vécu, il y a 5 ans, une situation identique.
Avec son ex-femme, ils ont alors recherché un moyen efficace pour les aider à s’organiser afin d’offrir le meilleur à leur fils. Comme ils n’ont trouvé aucune réponse satisfaisante, Gill Ruidant a eu l’idée de créer 2houses.

2houses a pour but de répondre à la problématique moderne du divorce parental. Avec son interface neutre, facile à utiliser, des contacts importants entre parents peuvent être recrées sans tension. Ils peuvent communiquer sur ce qui est le plus important dans leur vie : leurs enfants.

Il suffit qu’un des deux parents s’enregistre sur la plateforme, complète les informations de base (ex : les règles du planning parental), et le co-parent recevra, ensuite, un mail l’invitant à tester le site et lui expliquant les avantages de ce système. Les applications les plus utilisées sont :

le calendrier parental en ligne

En un coup d’oeil, papa sait quand et où il doit aller chercher Noé. Il sait également renseigner à la maman quand et où elle devra le récupérer.
Ex: Papa va chercher Noé après le tennis, à 18h30, ce mercredi. Maman le reprendra le lendemain, après l’école, à 16h.
En quelques clics, papa peut demander à maman la garde exceptionnelle de Noé, à l’occasion d’un anniversaire dans sa famille. Cette demande sera envoyée à la maman, via 2houses, qui pourra accepter ou décliner l’offre de changement du planning habituel.

le cahier des dépenses

Tous les parents séparés ont des dépenses à couvrir. Chaque couple a ses propres règles. Ici, chaque parent peut reporter ses dépenses. Ils auront, ainsi, une vue constante sur la balance des dépenses et les paiements.
Ex : Maman achète des lunettes à Noé. Elle enregistre la dépense de 300 euros dans le cahier des dépenses. Comme décidé auparavant avec papa, il paiera la moitié, soit 150 euros. Maman peut lui envoyer en un clic une demande de paiement.

le journal de bord et la banque d’informations

Ex : “Noé a obtenu 8/10 lors de sa dernière interro de maths. En revanche, il a eu seulement 3/10 en dictée. Il faut que tu travailles ce point, avec lui, ce week-end.
Papa.”Avec ce journal, il est facile de reporter rapidement une petite conversation avec le professeur.
La banque d’informations vous permettra, elle, de retrouver le numéro de téléphone de son prof de tennis, sa taille de pantalon ou encore son historique des vaccins.
De plus, pour les urgences et les changements importants, les parents sont avertis par SMS.
2houses est sorti dans sa version bêta corrigée. 2houses est gratuit pour le moment afin de permettre aux parents de tester le site et de recueillir leurs impressions et commentaires afin d’améliorer le produit.
En février, le site offrira sa version définitive, alors payante (6€/parent/mois). 2Houses proposera une période d’essai gratuite de 2 mois et offrira un mois gratuit aux utilisateurs qui parraineront un nouveau membre.
2houses (http://www.2houses.com/fr) est une jeune entreprise fondée par Gill Ruidant, en mai 2011. Cette entreprise belge a été primée par le Brussels Founder Institute et a également remporté la première place lors du Semestre Printemps 2011, à Bruxelles.

Source : Eurostat.

« Cet outil est un véritable progrès »

« En ma qualité d’avocat, amenée à gérer les contentieux familiaux depuis 37 ans et de médiateur en matière familiale, je ne puis que confirmer le réel intérêt de ce programme dans tous ces aspects. En proposant aux parents séparés une telle plateforme, j’y vois l’absolu avantage de dépassionnaliser les contacts, d’améliorer la communication et ainsi de favoriser le maintien du pont parental.
L’espace réservé à l’enfant est également extrêmement intéressant dans la mesure où il peut communiquer (…) sans être confronté à des tensions ou des remarques désobligeantes. Ce programme pourra être proposé aux parents, via les avocats, les notaires, les médiateurs en matière familiale, les intervenants sociaux et même les magistrats chargés du contentieux familial. » Catherine Henry, Présidente de 2001 à 2007 de la Commission Médiation de l’OBFG.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants