18 FEVRIER 2013 : LANCEMENT NATIONAL DE PAS D ACCIDENT DANS MA MAISON, PROGRAMME DE PREVENTION DES RISQUES DOMESTIQUES POUR LES 3-6 ANS



Première intervention nationale le 18 février 2013 à 9h45 dans une classe de l’école maternelle Claude Chappe* au Mans en présence de Monsieur Jean-Claude BOULARD, maire du Mans, du préfet Jean-Paul KIHL, directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises, et de Guillaume RICHARD président du Groupe O2.

*Ecole maternelle Claude Chappe
7 bis rue de la Juiverie
72000 Le Mans

Un programme national qui a pour objectif de sensibiliser près de 90 000 familles aux risques domestiques sur l’année 2013.
3 000 kits pédagogiques distribués aux maires volontaires partout en France.
Un protocole de mise en oeuvre original qui démarre avec l’intervention d’un sapeur-pompier auprès des 3-6 ans.

« L’intervention du sapeur-pompier, crée une rupture dans le flux de la journée. Elle est très importante. Impressionnés par l’uniforme, les enfants sont très attentifs aux paroles du sapeur-pompier. Ils savent très tôt que ce sont les sapeurs-pompiers que l’on appelle quand il y a un accident. C’est un moment dont ils se souviennent, et dont ils parlent de retour à la maison. Cela les motive pour démarrer le programme ». Maryck G. professeur des écoles dans la Marne (51) ayant testé le programme.

<b<Mise en oeuvre de l’action par le professeur des écoles grâce au kit pédagogique.

A travers un parcours dans les pièces de la maison, les enfants visualisent et mémorisent des situations de dangers qu’ils associent à une couleur et à un interdit sur le modèle des feux de circulation.

Ce qui est interdit et dangereux
Ce que l’on peut utiliser avec prudence
Ce qui est permis et sans danger

Un programme complété au plan national par une application iPad ludique et pédagogique téléchargeable gratuitement sur Apple Store et sur le site Internet www.o2.fr

A PROPOS DU GROUPE O2

Parce que les 4 000 gardes d’enfant d’O2 sont aussi des experts de la prévention, le leader des services à domicile a choisi de partager ses seize années d’expertise, pour devenir un acteur majeur de la prévention et ainsi participer à faire reculer les accidents domestiques. « Nos services permettent aux parents de trouver un équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle… et surtout en toute sécurité et confiance » précise Guillaume RICHARD, Président du Groupe O2.

Ainsi, depuis quatre ans, le groupe a investi plus d’un million d’euros pour former ses intervenants à la prévention des accidents et aux gestes de premiers secours.
Depuis 1996, le Groupe O2 a bâti sa stratégie d’entreprise sur la qualité de ses prestations. Inventeur du « satisfait, refait ou remboursé », il est devenu le 1er réseau certifié qualité (norme NF) pour l’accompagnement des personnes âgées à domicile, la garde d’enfants, le ménage et le repassage, et jardinage. S’appuyant sur 8 000 collaborateurs et un réseau national de 144 agences de proximité, le Groupe O2 est devenu « l’oxygène du quotidien » de plus de 30 000 familles et l’un des principaux partenaires des sociétés d’assistance. Classé 8ème plus gros recruteur français avec 5 000 postes à pourvoir en 2013, le groupe est également classé 2nde entreprise d’avenir en France. En 2012, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 89 millions (le chiffre d’affaires prévisionnel 2013 est de 104 millions).

À PROPOS DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITE CIVILE ET DE LA GESTION DES CRISES

« Ensemble, nous sommes plus forts pour vous protéger »

ANTICIPER ET PRÉVENIR

• Les clés pour mieux appréhender les risques
• L’éducation et la sensibilisation à la culture de Sécurité civile

Partenaire de campagnes de sensibilisation à destination du grand public, la Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) participe à l’élaboration de documents de prévention avec plusieurs ministères et des associations. Elle mène des projets pédagogiques avec l’Éducation nationale. Cette collaboration permet d’initier les élèves aux gestes de premiers secours. Enfin, la DGSCGC anime des programmes nationaux en faveur du volontariat des sapeurspompiers. Elle favorise ainsi l’apprentissage de la culture de Sécurité civile.

• La formation, un savoir-faire reconnu

La DGSCGC élabore des programmes de formation pour tous les acteurs de la Sécurité civile et de la gestion des crises, sur des matériels à la pointe de la technologie. Le simulateur de vol des hélicoptères EC 145 est un symbole de ce savoir-faire à la française, unanimement reconnu à l’étranger. Cette politique de formation participe au rayonnement de notre pays au-delà de nos frontières.

• Des réponses adaptées aux risques

La DGSCGC fixe le cadre de la réglementation en matière d’incendie et de planification des secours. Elle conçoit des guides d’aide à l’élaboration des plans de secours et de sauvegarde pour les maires et les préfets. Elle participe à l’élaboration des plans gouvernementaux de sécurité nationale et en assure la déclinaison territoriale.
Elle coordonne aussi le système d’alerte et d’information des populations qui vous indique la conduite à tenir en cas de danger, notamment via un réseau de sirènes.

PROTÉGER ET SAUVER – Le secours au coeur de notre mission
• Un réseau de 250 000 sapeurs-pompiers

Toutes les 7 secondes les soldats du feu participent à une mission de secours. Reposant sur 80 % de volontaires ils sont le fer de lance d’un réseau de solidarité et de proximité unique au monde. Répartis dans 7 300 centres de secours, les sapeurs-pompiers sont organisés au sein des services départementaux d’incendie et de secours. Administrés par les conseils généraux, leur cadre d’emploi est fixé par la Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises. Elle assure la gestion des carrières des officiers de sapeurs-pompiers.

• Les moyens nationaux

39 hélicoptères assurent des missions de secours jour et nuit et du transport sanitaire. Ils participent à la lutte contre les feux de forêt aux côtés des 26 bombardiers d’eau et avions de liaison et d’observation. Les sapeurs-sauveteurs des formations militaires de la Sécurité civile sont mobilisables sur toutes les grandes catastrophes naturelles et technologiques en France et à l’étranger. Polyvalents, ces spécialistes du risque sont en alerte permanente.

FAVORISER LE RETOUR À LA NORMALE

• Du soutien à l’analyse de la crise
Quelle que soit l’ampleur de la crise, la Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises tient un rôle pilote dans la réalisation des retours d’expériences en partenariat avec les préfectures et tous les services impliqués au coeur de la crise. Cette étape est fondamentale car elle permet d’élaborer et de mettre à jour les plans de secours et d’actualiser la doctrine mise en place pour faire face à l’imprévisible .




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !