15ème édition de la Course contre la Faim le 11 mai 240 000 collégiens courent pour soutenir Action contre la Faim



Pour la 15ème année consécutive, Action contre la Faim organise la Course contre la Faim. Les élèves de près de 1 000 établissements scolaires, français et étrangers, attendent impatiemment le top départ. Le 11 mai prochain, 240 000 élèves s’engageront auprès d’Action contre la Faim en parcourant un maximum de kilomètres avec un objectif commun : collecter un maximum de fonds pour soutenir les programmes d’urgence de l’association.

Une course solidaire

Depuis 15 ans, Action contre la Faim organise un projet unique : faire courir des milliers d’élèves le même jour dans toute la France pour soutenir l’association et financer ses programmes. Le vendredi 11 mai prochain, tous vont courir pour la même cause : faire reculer la faim, véritable fléau qui touche encore presque un milliard de personnes dans le monde et cause la mort de 10 000 personnes chaque jour.

Le principe ? Chaque jeune se fait sponsoriser par des personnes de son entourage qui s’engagent à leur verser une petite somme par kilomètre parcouru le jour de la Course.
En 2011, ce sont ainsi plus d’un million de kilomètres qui ont été courus, permettant à Action contre la Faim de collecter 2,8 millions d’euros : un record !
Cette année, 240 000 coureurs en herbe, plus motivés les uns que les autres, s’apprêtent à relever le défi et à battre ce record

… à vocation pédagogique
En amont de la course, chaque élève participant aura assisté à une séance de sensibilisation pour comprendre les causes de la faim, l’ampleur du problème et les solutions pouvant être apportées. Pendant plus de deux mois, 500 bénévoles et membres d’Action contre la Faim se sont relayés pour animer 4 000 heures de sensibilisation auprès des élèves. Comme chaque année, dans le cadre de cette campagne de sensibilisation, un pays est mis en avant afin de pouvoir exposer la situation de manière plus concrète. Cette année, les enfants ont découvert la République centrafricaine. Ce pays aux infrastructures sanitaires peu développées fait face à de nombreux problèmes : populations déplacées, taux de malnutrition alarmant, 1 personne sur 3 ayant accès à l’eau potable et un taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans qui s’élève à 18%. Malgré des indicateurs très préoccupants, la République centrafricaine attire très peu l’intérêt de la communauté internationale et des bailleurs de fonds. Une partie des fonds collectés grâce à la Course contre la Faim sera affectée à ce pays durement touché par la malnutrition.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !