10 astuces pour préparer son enfant à l’entrée à l’école maternelle !



Pour mieux vivre une séparation, il est nécessaire de la préparer en douceur et d’en parler. Cela permet à l’enfant et à ses parents d’accepter qu’elle soit nécessaire et utile pour grandir et que c’est quelque chose de réellement positif qui ne remet en rien le lien qui les unit.
Une séparation réussie est le résultat d’un engagement entre les parents et leur enfant qui consiste à faire confiance dans les capacités de l’autre à vivre les choses sans que l’autre soit présent.

Voici 10 astuces pour accompagner votre enfant dans son entrée en maternelle.

1 – Familiarisez-le avec l’école !

Certains établissements invitent les parents à venir à l’école avant la rentrée des classes. Allez-y ce sera l’occasion de rencontrer l’institutrice référente. Cela permettra à votre enfant de faire le lien entre l’école et la maison. En ayant vu sa mère et la personne qui va s’occuper de lui discuter ensemble, sereinement et en confiance, votre enfant va se sentir sécurisé sur ce qu’il aura à vivre.
Profitez-en pour expliquer à votre enfant le fonctionnement des lieux. Vous pourrez alors lui présenter l’endroit où il enlèvera ses chaussures, l’endroit où il jouera, l’endroit où il déjeunera ect…
Vous pourrez également lui lire un livre sur la rentrée en maternelle pour le familiariser avec cette nouvelle vie.

2 – Préparez ses affaires d’école !

Allez acheter ensemble son premier cartable, des accessoires de « grand » : une trousse, un tablier, des chaussons pour l’école… n’hésitez pas, même s’il n’en a pas l’utilité : c’est le symbole qui compte. Pensez à lui acheter des chaussures et des vêtements qu’il saura mettre et attacher tout seul (chaussures à velcro par exemple) pas de bretelles, ceintures, et salopette, pas de body. Des vêtements propres mais qui ne craignent pas les activités salissantes.

3 – Ecoutez avec bienveillance ses peurs et ses craintes !

Laissez votre enfant exprimer les réticences qu’il a de vous quitter, d’aller dans un endroit qu’il ne connaît pas. C’est important qu’il se sente entendu et sécurisé. Cela pourrait être l’occasion pour vous de lui raconter votre premier jour d’école et de lui expliquer si cela a été difficile pour vous et comment vous y êtes arrivé. Si vous ne savez pas comment s’est passé votre entrée en maternelle, cela sera le moment de demander à vos parents de vous la raconter. En tous cas il est primordial de privilégier ce temps d’écoute et de partage afin de sécuriser votre enfant.

4 – Clarifiez vos sentiments face à cette future séparation !

L’entrée en maternelle peut également être compliquée pour les parents parce qu’ils rencontrent des difficultés à se séparer de leur enfant.
Votre vécu d’enfant peut avoir des répercussions sur la façon de vivre cette future séparation. Il est donc important de vous s’interroger sur votre ressenti, sur votre propre histoire afin de ne pas projeter sur votre enfant votre peur. Cela peut se faire avec l’aide d’une tierce personne à qui vous pourrez exprimer toutes vos émotions. Une fois libéré, il sera plus facile de vivre se moment sereinement. Vous serez alors à même de partager vos sentiments avec votre enfant et lui dire que vous êtes triste de ne plus l’avoir auprès de vous convaincu qu’il sera bien à l’école avec l’institutrice, qu’il va découvrir plein de nouvelles choses, qu’il va apprendre à vivre avec d’autres enfants et qu’il est bon qu’il soit avec d’autres adultes que vous. Ce qui permettra à votre enfant de se sentir plus en confiance le jour de la rentrée.

5 – Prévoyez une période d’adaptation !

Si vous le pouvez, prenez votre journée ou votre demi-journée : c’est important pour votre enfant de vous sentir proche dans ce moment si important. L’idéal est de le laisser à l’école seulement le matin le premier jour pour qu’il puisse « digérer » cette journée, forcément fatigante avec sa nouvelle organisation et sa cour de récréation bruyante.
Penser, à aménager vos horaires, si vous travaillez, de façon à pouvoir vous même accompagner votre enfant pendant ses premiers jours de classes.

6 – Accueillez-le en douceur !

En fin de journée, après l’avoir récupéré, laissez-le se défouler, parler, mais ne le harcelez pas de questions, ne le dévorer pas de bisous… même si vous en mourez d’envie.
Sa vie à l’école est un temps à lui où il apprend à vivre et à exister en dehors de la sphère familiale. Pour bien grandir, Il est nécessaire qu’il ait son jardin secret. Vous verrez qu’il partagera avec vous ses histoires d’école au moment où vous vous attendrez le moins. Ne lui dites pas qu’il vous a manqué car il pourrait se sentir coupable.
Dites lui simplement que vous êtes fière de vous deux pour avoir réussi à vivre cette journée le mieux qui soit.

7 – Autonomisez-le !

C’est l’accompagner dans toutes ses initiatives, c’est ne pas faire à sa place les choses qui peut faire lui-même comme s’habiller seul, se laver seul ect… c’est ne pas lui transmettre ses propres peurs en lui répétant sans cesse « attention tu va te faire mal ».
De cette façon vous autoriserez votre enfant à se sentir exister de façon autonome et donc d’être prêt à vivre des choses sans la présence de ses parents.

8 – Préparez-le à la vie sociale !

Il est important que votre enfant vive des situations extérieures à la vie familiale : soit en le faisant participer à des activités sportives, culturelles soit en le confiant à des amis, la crèche, une assistante maternelle soit en allant dans des lieux d’accueil enfants parents tels que les maisons vertes.
En tout cas peu importe l’endroit, le principal est que votre enfant participe à des activités de groupe. Ses premières expériences de la vie sociale le prépareront à son entrée à la maternelle.

9 – Faites-lui confiance !

Il faut que les parents fassent confiance à leur enfant. C’est-à-dire qu’ils le croient capable de gérer une situation même si elle génère des difficultés.
Votre rôle sera alors, dans les situations de la vie quotidienne, de le soutenir dans ses efforts, de l’encourager et de lui témoigner votre bienveillance même s’il n’y arrive pas toujours. De cette façon votre enfant développera sa confiance en lui et sa capacité à surmonter les situations difficiles. Il sera plus à même de vivre cette entrée à l’école maternelle en toute sérénité.

10 – Bien se séparer de son enfant !

On ne quitte pas son enfant dès qu’il a le dos tourné. Il est certain que cela part d’une bonne attention car on souhaite éviter les pleurs et les agrippements.
Mais en ne le prévenant pas et en ne lui disant pas au revoir, cela a un effet catastrophique sur le plan psychologique.
En effet l’enfant craignant que ses parents disparaissent à tout instant va se coller à eux. Et ce n’est pas le but recherché.
Chaque séparation doit alors être annoncée et assortie d’un engagement de votre retour : « je te laisse et je m’en vais à mon travail ou à la maison. Je reviendrai te chercher à l’heure des mamans. Passe une bonne journée, à tout à l’heure ».
Il est important de revenir à l’heure pour que votre enfant ne craigne pas que vous ne reveniez pas. Votre enfant peut malgré tout ressentir un désagrément lors de votre départ, c’est normal mais cela ne touche pas sa sécurité intérieure.

Vous voilà paré pour la rentrée des classes. Alors profitez de cet été pour mettre en place quelques une de ces astuces. Et surtout ayez confiance en votre enfant en vous-même !

Source : Ambre Pelletier, Coach Maternel




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !